Angioplastie

Angioplastie périphérique avec implantation de stent : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’angioplastie est une intervention peu invasive utilisée pour dilater des artères rétrécies ou bloquées. Cette intervention se pratique sur différentes parties du corps, en fonction de l’emplacement du caillot. Elle n’exige qu’une petite incision.

L’angioplastie est une intervention médicale au cours de laquelle un chirurgien utilise un ballonnet pour dilater une artère. Un stent, aussi appelé une endoprothèse, est un tube grillagé qui est inséré et laissé dans une artère pour l’empêcher de se refermer. Le médecin pourra recommander de prendre de l’aspirine ou des antiagrégants plaquettaires (comme Plavix) pour empêcher la coagulation autour du stent, ou prescrire des médicaments anti-cholestérol.

Quand votre taux de cholestérol est élevé, une substance graisseuse appelée plaque peut se fixer aux parois d’une artère. Cette condition est connue sous le nom d’athérosclérose. À mesure que la plaque s’accumule à l’intérieur d’une artère, cette dernière peut se rétrécir, ce qui réduit l’espace nécessaire à la circulation du sang.

La plaque peut s’accumuler n’importe où dans le corps, notamment dans les artères des bras et des jambes. Ces artères (et les autres artères les plus éloignées du cœur) s’appellent les artères périphériques.

L’angioplastie avec implantation de stent est une option de traitement pour la maladie artérielle périphérique (MAP). Avec cette affection courante, les artères des membres se rétrécissent. Parmi les symptômes de la MAP, notons :

  • des sensations de froid dans la jambe
  • des changements de couleur dans la jambe
  • des crampes dans les jambes après l’activité
  • chez l’homme, la dysfonction érectile
  • l’engourdissement des jambes
  • de la douleur soulagée par le mouvement
  • des douleurs dans les orteils

Quand les médicaments et d’autres traitements n’aident pas la MAP, le médecin pourra opter pour une angioplastie avec implantation de stent. La même intervention sera utilisée en urgence en cas de crise cardiaque ou d’attaque.

Toute intervention chirurgicale comporte des risques. Comme l’angioplastie avec implantation de stent se fait au niveau des artères, il existe une possibilité d’hémorragie, de formation de caillot et d’autres problèmes.

Les risques associés à l’angioplastie et aux stents comprennent :

  • les réactions allergiques aux médicaments ou aux colorants
  • les problèmes respiratoires
  • le saignement
  • les caillots
  • l’infection
  • les lésions rénales
  • le rétrécissement répété de l’artère (resténose)
  • la rupture de l’artère

Les risques associés à l’angioplastie sont minimes, mais ils peuvent être graves. Le médecin peut aider à évaluer les avantages et les risques d’une telle intervention. Dans certains cas, le médecin prescrira des anticoagulants (comme l’aspirine) pendant jusqu’à un an après l’intervention.

Il y a plusieurs choses à faire pour se préparer à l’intervention. Vous devez :

  • prévenir votre médecin si vous avez des allergies
  • dire à votre médecin si vous prenez des médicaments, des herbes médicinales ou des suppléments
  • cesser de fumer, car le tabagisme augmente le risque de MAP
  • informer votre médecin de toute maladie (même un simple rhume ou une grippe) ou de problèmes médicaux antérieurs comme un diabète ou une maladie rénale
  • ne rien manger ou boire (même de l’eau) la nuit précédant l’intervention
  • prendre les médicaments prescrits par votre médecin

L’angioplastie avec implantation de stent prend habituellement une heure, mais elle peut prendre plus longtemps s’il faut placer des stents dans plus d’une artère. Vous recevrez un anesthésique local pour vous décontracter (corps et esprit). La plupart des patients restent éveillés pendant l’intervention, mais ils ne ressentent aucune douleur.

L’angioplastie avec implantation de stent est une intervention peu invasive qui se fait à travers une petite incision pratiquée habituellement dans l’aine ou la hanche. L’intention est de créer une incision qui permettra au chirurgien d’accéder à l’artère bloquée ou rétrécie responsable de vos problèmes de santé.

Dans cette incision, le chirurgien insérera un tube mince et flexible appelé un cathéter. Il guidera ensuite le cathéter dans vos artères jusqu’au blocage. Pendant cette étape, le chirurgien sera en mesure de visualiser vos artères au moyen d’un type spécial de radiographie appelé fluoroscopie. Il pourra utiliser un colorant pour identifier et localiser le blocage.

Il passera un petit fil métallique dans le cathéter. Un deuxième cathéter, fixé à un ballonnet, suivra alors ce fil de guidage. Quand le ballonnet atteindra l’artère bloquée, il sera gonflé. Cela force l’artère à s’ouvrir et permet à l’irrigation sanguine de reprendre.

Le stent est inséré en même temps que le ballonnet, et ils se déploient ensemble. Une fois le stent engagé, le chirurgien retire le cathéter et s’assure que le stent est solidement en place.

Certains stents, appelés endoprothèses à élution médicamenteuse, sont enduits d’un médicament qui se libère lentement dans l’artère. Cela aide l’artère à rester lisse et ouverte, et empêche de futurs blocages.

Après la pose du stent, l’incision sera refermée et pansée, et vous serez emmené dans une salle de surveillance où un infirmier contrôlera votre tension artérielle et votre rythme cardiaque. À ce stade, vos mouvements seront limités.

La plupart des angioplasties avec implantation de stent exigent de passer une nuit à l’hôpital pour s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes, mais certains patients sont autorisés à rentrer chez eux le jour même.

Le site d’incision restera douloureux et peut-être contusionné quelques jours après l’intervention, et vos mouvements seront limités. Cependant il est acceptable, voire recommandé, de faire de courtes marches sur des surfaces plates. Évitez de monter ou descendre des escaliers ou de parcourir de longues distances les deux ou trois premiers jours suivant votre intervention.

Vous devrez aussi peut-être éviter les activités telles que la conduite, le jardinage ou les sports. Le médecin vous indiquera quand vous pourrez reprendre vos activités normales. Suivez toujours les instructions de votre médecin ou chirurgien après l’opération.

Un rétablissement complet pourra prendre jusqu’à huit semaines.

Pendant la cicatrisation de votre plaie, il vous sera conseillé de garder la zone d’incision propre pour empêcher une infection possible et de changer le pansement régulièrement. Contactez votre médecin immédiatement si vous remarquez :

  • un gonflement, une rougeur ou une douleur inhabituelle sur le site d’incision
  • un saignement impossible à arrêter avec un petit pansement
  • une suppuration au site d’incision
  • un gonflement des jambes
  • une douleur thoracique ou un essoufflement qui ne disparaît pas
  • des frissons ou une fièvre supérieure à 38,3 °C
  • des vertiges, des évanouissements ou une faiblesse extrême

Bien que l’angioplastie avec implantation de stent règle le problème d’un blocage individuel, il ne résout pas la cause sous-jacente du blocage. Pour prévenir de futurs blocages et réduire le risque d’autres maladies, vous devrez peut-être modifier votre mode de vie, notamment en :

  • suivant un régime alimentaire bon pour le cœur, qui limite les graisses saturées, le sel et les aliments préparés
  • faisant de l’exercice physique
  • évitant de fumer
  • gérant votre stress
  • prenant des médicaments anti-cholestérol, si votre médecin vous en a prescrit

Le médecin pourra aussi recommander l’utilisation d’anticoagulants comme l’aspirine après l’intervention. Ne cessez pas de prendre ces médicaments sans en parler à votre médecin.

Autres articles

Diagnostic de la maladie d’Alzheimer : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Greffe du pancréas : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infestations de tiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de la vessie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Céphalées (vasculaires) de Horton ou algie vasculaire de la face : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Porphyrines – urine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La neuropathie diabétique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Christmas (hémophilie B) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Liposuccion : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test de Coombs (épreuve à l’antiglobuline) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment prévenir la grippe ?

Irene

Premiers soins en cas de piqûre ou de morsure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene