taux d'endettement

A quoi sert et comment se calcule le taux d’endettement ?

Rate this post

Petit calcul simple : quelle est la proportion de mes revenus que je consacre chaque mois à mes remboursements de prêts ? Est ce que j’utilise plus ou moins de 33% de mon salaire et de mes allocations ? Si je dépasse ce seuil, la prochaine étape risque d’être la commission de surendettement. Alors méfiance !

Je vais en entendre parler à coup sûr lorsque je demanderai un crédit. Mon banquier va scruter mon taux d’endettement et s’assurer que j’aurai les moyens de rembourser mon prêt. Pour le connaître :

  • Je prends mes dépenses mensuelles fixes : loyer, mensualités de crédits existants, charges diverses comme l’eau, l’électricité…,
  • Je divise ces frais par mes revenus mensuels,
  • Je multiplie par 100,
  • Le résultat est mon taux d’endettement, soit la part de mes revenus qui me sert à payer mes charges fixes chaque mois.

En général, les banquiers préfèrent que le taux d’endettement reste inférieur à 30-33%, afin que je puisse supporter toutes mes dépenses. Si je consacre plus du tiers de mes revenus pour payer mes frais courants et rembourser mes emprunts, pas sûr que je puisse assumer un nouveau crédit.

Taux d’endettement et « reste à vivre »

C’est la Fédération Bancaire Française qui le dit : « seul le reste pour vivre (ou revenu résiduel) permet de voir si vous êtes trop endetté ». Si je prends un crédit supplémentaire, c’est dans ces sommes que je piocherai pour rembourser. Mon banquier sera sûrement attentif à ce paramètre !

Pour trouver mon « reste à vivre », j’ai un petit calcul à faire : revenus – charges = reste à vivre.

Dans les revenus, j’intègre mon salaire et mes allocations éventuelles. Dans les charges, je mets mon loyer ou mes mensualités de crédit immobilier, mes charges courantes comme l’eau ou l’électricité, mes impôts et les divers crédits à la consommation que je dois rembourser.

Avec mon reste à vivre, je fais face aux achats de la vie quotidienne. Si je reprends un crédit sur cette somme, je dois m’assurer qu’il me restera assez pour assurer le quotidien.

Lors de la discussion avec mon banquier pour un nouveau crédit, le plus important est donc de savoir combien je peux assumer chaque mois. Une donnée que je dois aussi évaluer en fonction du taux d’intérêt et de la durée du prêt demandé.

Partager Tweeter Envoyer Partager

Autres articles

Assurance prévoyance : comment s’y prendre ?

Irene

Comment calcule-t-on l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) ?

Irene

5 animaux qui sont plus riches que vous

Irene

Bourse : comment investir en ligne ?

Irene

Impôt sur le revenu 2022 : quelles sont les nouveautés ?

Irene

Soldes : les enseignes préférées des Français

Irene

Quelle est la procédure à suivre pour une reconnaissance de dette ?

Irene

Patrimoine : les droits du conjoint survivant ?

Irene

Décès : comment bien anticiper ?

Irene

Taux, plafond…Tout savoir sur le CEL

Irene

Comment toucher des revenus réguliers ?

Irene

Quand la Norvège décide de revisiter… ses billets de banque !

Irene