Rougissement cutané

Premiers soins en cas de piqûre ou de morsure : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Presque tout le monde a déjà eu une piqûre d’insecte au moins une fois dans sa vie. La plupart des piqûres ou des morsures, qu’il s’agisse de moustiques, de mouches, d’araignées, d’abeilles ou de guêpes, entraînent des réactions très légères au venin ou à d’autres protéines que les insectes ont injectés. Cela provoque des rougeurs, un petit œdème et une légère douleur ou démangeaison à l’endroit de la piqûre ou au site de morsure.

Certaines personnes développent une réaction allergique sévère à une piqûre d’insecte, en général à celle d’une abeille ou d’une guêpe. Une réaction sévère peut entraîner des crampes abdominales, des nausées et des vomissements, un œdème du visage, des lèvres ou de la gorge, une éruption, des problèmes respiratoires et un état de choc. Toute personne ayant déjà eu une réaction sévère à une piqûre d’insecte doit demander un médicament appelé épinéphrine à son médecin. L’épinéphrine est injectée dans le muscle au moyen d’un auto-injecteur facile d’emploi. Elle agit rapidement sur l’organisme pour faire remonter la tension artérielle, stimuler le cœur, faire diminuer l’œdème et améliorer la respiration. Vous devez toujours l’avoir sur vous, mais en particulier lorsque vous êtes dehors.

Premiers soins pour les piqûres d’insectes :

    • Si le dard est toujours dans la peau, retirez-le en grattant doucement la peau avec un objet à bords plats (comme une carte de crédit).
    • Lavez la zone à l’eau et au savon.
    • Placez une compresse froide ou un bloc réfrigérant (enveloppé dans un gant) sur le site de la piqûre pendant 10 minutes environ pour atténuer la douleur et diminuer l’œdème.
    • Appliquez une lotion à la calamine, une crème antihistaminique ou une pâte de bicarbonate de soude et d’eau sur la zone plusieurs fois par jour jusqu’à ce que la démangeaison et les douleurs s’en aillent.

S’il y a des signes de réaction allergique sévère :

    • Demandez à la personne si elle a sur elle un injecteur d’épinéphrine et, si c’est le cas, aidez-la à l’utiliser conformément aux instructions de la boîte.
    • Aidez la personne à rester calme et à s’allonger doucement avec les jambes surélevées. Si elle vomit, tournez-la sur le côté pour prévenir la suffocation. Ne lui donnez rien à boire.
    • Si la personne perd connaissance et arrête de respirer, commencez la RCP et continuez jusqu’à l’arrivée des secours.

Araignée

La plupart des morsures d’araignée sont inoffensives. Plusieurs heures à une journée après la morsure, vous pourrez remarquer des symptômes similaires à ceux d’une piqûre d’insecte, comme des rougeurs, un œdème, une douleur ou des démangeaisons. Mais il existe deux types d’araignée susceptibles de provoquer une réaction plus grave : la veuve noire et la recluse brune. Ces deux araignées sont faciles à identifier. La veuve noire mesure un peu plus d’un centimètre. Elle a un corps noir avec une marque rouge en forme de sablier sur le dessous de l’abdomen. Certaines veuves noires ont des taches rouges sur la surface supérieure de l’abdomen et des barres rouges transversales sur le dessous. Le venin de la veuve noire attaque le système nerveux. Quelques heures après une morsure, on peut ressentir une douleur très vive à l’endroit de la morsure et avoir des frissons ou de la fièvre, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements.

La recluse brune est plus grosse que la veuve noire et mesure environ 2,5 cm de long. Sa couleur varie d’un tabac jaunâtre à un marron foncé. La partie supérieure du corps est en forme de violon, la base se trouvant vers la tête et le manche étant dirigé vers l’arrière. Les morsures de recluse brune créent des lésions à l’endroit de la morsure. Huit heures environ après la morsure, des rougeurs et une douleur intense apparaissent, suivies par le développement d’une ampoule. La rupture de l’ampoule révèle un ulcère profond dans la peau. Une morsure de recluse brune peut provoquer de la fièvre, de l’urticaire et des nausées, et la zone ulcérée de la peau peut s’infecter.

Les premiers soins pour la plupart des morsures d’araignée sont identiques à ceux des piqûres d’insectes. Il faut laver le site de la morsure à l’eau et au savon, puis appliquer une compresse froide et mettre une lotion à la calamine ou une crème antihistaminique sur le site. Si vous avez vu l’araignée responsable de la morsure et qu’il s’agit d’une veuve noire ou d’une recluse brune, appelez un médecin immédiatement.

Premiers soins pour une morsure de recluse brune ou de veuve noire :

    • Nettoyez la peau à l’eau et au savon.
    • Aidez la personne à rester calme pour limiter la propagation du venin ; n’appliquez pas de garrot.
    • Appliquez une compresse froide ou un bloc réfrigérant enveloppé dans un gant.
    • Amenez la victime aux urgences le plus tôt possible. Si possible, attrapez l’araignée ou prenez-la en photo pour permettre au personnel médical de l’identifier.

Serpents

Même si de nombreux serpents sont inoffensifs, quelques-uns, comme le cobra, la vipère cuivrée, le serpent corail, le mocassin d’eau et le serpent à sonnette, peuvent être venimeux, voire mortels.

Les symptômes de morsure d’un serpent venimeux peuvent varier, mais peuvent comprendre :

      • faiblesse
      • vertiges
      • évanouissement
      • convulsions
      • nausées
      • vomissements
      • diarrhée
      • perte de coordination musculaire
      • pouls rapide
      • œdème à l’endroit de la morsure

Une morsure de serpent venimeux est une urgence médicale. Un traitement rapide peut atténuer les symptômes et permettre le rétablissement.

Premiers soins en cas de morsure de serpent :

    • Appelez un médecin immédiatement.
    • Aidez la personne à rester calme et à s’allonger doucement. Les mouvements peuvent propager le venin plus rapidement, par conséquent essayez de garder le corps immobile, en particulier à l’endroit de la morsure. Ne surélevez pas l’endroit mordu au-dessus du niveau du cœur.
    • Retirez les bijoux ou les vêtements constrictifs à l’endroit de la morsure car un œdème peut se produire.
    • S’il y a des symptômes d’état de choc, comme des vertiges, une faiblesse, une peau pâle et moite, un essoufflement et une tachycardie, faites en sorte que la personne s’allonge doucement avec les pieds surélevés d’une trentaine de centimètres. Couvrez-la avec une couverture pour conserver la chaleur corporelle.

Choses à ne pas faire :

    • Ne perdez pas de temps à pourchasser le serpent.
    • Ne vous mettez pas vous-même en danger en essayant de le capturer.
    • Ne coupez pas et ne sucez pas la zone de la morsure de serpent.
    • Ne lavez pas la morsure de serpent (des résidus de venin à cet endroit peuvent permettre au personnel médical d’identifier le type de serpent pour traiter la morsure).
    • N’appliquez pas de froid sur la morsure.
    • Ne donnez rien à manger ou à boire à la victime, ni d’analgésiques.

Autres articles

Gastrite/duodénite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Transplantation hépatique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de l’attachement réactif de la petite enfance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infestations de tiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Goitre : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement non-invasif des varices : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Névralgie faciale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Épiglottite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

C’est génétique : le diabète de type 2 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Complications de l’hypertension : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Détection et dosage des précipitines de l’aspergillose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Christmas (hémophilie B) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene