carcinome à cellules rénales

Cancer ou carcinome à cellules rénales : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le carcinome à cellules rénales, ou CCR, se nomme également hypernéphrome, adénocarcinome des cellules rénales, cancer rénal ou cancer du rein. C’est la forme de cancer du rein la plus courante chez les adultes.

Les reins sont des organes du corps qui aident à éliminer les déchets. Les reins comportent des tubes minuscules appelés tubules. Ils aident à filtrer le sang, à éliminer les déchets et à fabriquer l’urine. Le CCR survient lorsque des cellules cancéreuses commencent à se développent de manière incontrôlable dans la paroi des tubules du rein.

Le CCR est un cancer rapide qui se propage souvent aux poumons et aux organes environnants.

Les experts médicaux ne connaissent pas la cause exacte du CCR. Il se rencontre le plus fréquemment chez les hommes entre les âges de 50 et 70 ans, mais peut être diagnostiqué chez n’importe qui.

Il existe certains facteurs de risque de la maladie, notamment :

  • antécédents familiaux de CCR ;
  • traitement par dialyse ;
  • hypertension ;
  • tabagisme ;
  • maladie rénale polykystique (trouble héréditaire qui provoque des kystes dans les reins) ;
  • une maladie génétique appelée angiomatose de von Hippel-Lindau (caractérisée par des kystes et des tumeurs dans différents organes du corps) ;
  • abus chronique de certains médicaments sur ordonnance et en vente libre telle que les anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisés pour traiter l’arthrite et les médicaments pour soulager la fièvre et la douleur telle que le paracétamol.

Au stade précoce, les patients atteints de CCR peuvent n’avoir aucun symptôme. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes qui peuvent apparaître incluent :

  • grosseur à l’abdomen ;
  • présence de sang dans l’urine ;
  • perte de poids inexpliquée ;
  • perte d’appétit ;
  • fatigue ;
  • troubles de la vue ;
  • douleur persistante sur le côté ;
  • pilosité excessive (chez les femmes).

Si votre médecin soupçonne que vous êtes atteint(e) du carcinome à cellules rénales, il prendra vos antécédents médicaux ainsi que vos antécédents familiaux. Il effectuera également un examen physique. Les signes qui peuvent indiquer un CCR incluent un gonflement ou des grosseurs à l’abdomen, ou, chez les hommes un élargissement des veines du sac scrotal (nommé varicocèle ).

Si un CCR est suspecté, votre médecin ordonnera plusieurs examens pour obtenir un diagnostic exact.

  • Une numération formule sanguine, analyse de sang effectuée au moyen d’une prise de sang au bras et envoyée au laboratoire pour analyse.
  • Une tomodensitométrie, test d’imagerie qui permettra à votre médecin d’examiner plus attentivement vos reins pour détecter toute tumeur anormale.
  • Une échographie abdominale et rénale, examen qui utilise les ondes sonores pour créer une image des organes, permettant au médecin de déceler les tumeurs et les problèmes dans l’abdomen.
  • Une analyse d’urine, examen qui permet de détecter le sang dans les urines et d’analyser les cellules de l’urine pour chercher des preuves de cancer.

Votre médecin pourra également pratiquer une biopsie pour obtenir une petite quantité de tissu rénal. Ceci est effectué en insérant une aiguille dans la tumeur et en retirant un prélèvement de tissu. Ce prélèvement est ensuite envoyé à un laboratoire pour écarter ou confirmer la présence de cancer.

Si l’on découvre que vous êtes atteint(e) de CCR, d’autres examens devront être pratiqués pour savoir si le cancer s’est étendu et vers quels organes. Cela se nomme l’établissement du bilan d’extension d’un cancer ou stadification, et le CCR est classé du stade I au stade IV, par ordre de gravité croissante. Les tests de stadification incluent un scanner osseux, une TEP et une radiographie thoracique (tous des tests d’imagerie).

Selon les Instituts nationaux de santé (National Institutes of Health), un tiers des individus atteints de CCR ont un cancer qui s’est propagé au moment du diagnostic (Dugdale, 2012).

Il existe cinq types de traitement standard du CCR : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, thérapie biologique et thérapie ciblée. Il est possible qu’une ou plusieurs de ces solutions soient utilisées pour traiter votre cancer.

Chirurgie

La chirurgie peut inclure différents types de procédure. Une partie ou l’intégralité du rein peut être retirée ; c’est ce que l’on nomme respectivement une néphrectomie partielle, ou néphrectomie simple. Suivant l’étendue de la maladie, une chirurgie plus étendue pourra être nécessaire pour retirer les tissus environnants, les ganglions lymphatiques, et la glande surrénale. C’est ce que l’on appelle une néphrectomie radicale.

Si les deux reins sont retirés, la dialyse – utilisation d’une machine pour réaliser les fonctions des reins – ou une transplantation sera nécessaire.

Radiothérapie

La radiothérapie fait appel à l’utilisation de rayons X de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Les rayonnements peuvent être administrés de manière externe par une machine ou placés de façon interne au moyen de billes ou de fils.

Chimiothérapie

La chimiothérapie fait appel à des médicaments qui éliminent les cellules cancéreuses. Elle peut être administrée de façon orale ou intraveineuse, suivant le type de médicament qui est choisi. Cela permet aux médicaments de passer par le système sanguin et d’atteindre les cellules cancéreuses qui peuvent s’être propagées à d’autres parties du corps.

Thérapie biologique

La thérapie biologique également appelée immunothérapie, travaille avec le système immunitaire de la personne pour attaquer le cancer. Des enzymes ou des substances fabriquées par le corps sont utilisées pour défendre le corps contre le cancer.

Thérapie ciblée

La thérapie ciblée est une nouvelle forme de traitement du cancer par les médicaments. Ces médicaments attaquent certaines cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines. Certains médicaments travaillent sur les vaisseaux sanguins pour empêcher l’afflux de sang vers la tumeur, l’empêcher de grossir et la faire rétrécir.

Essais cliniques

Les essais cliniques peuvent être une solution pour certains patients atteints de CCR. Les essais cliniques testent de nouveaux traitements pour voir s’ils sont efficaces dans le traitement du cancer. Ils sont étroitement surveillés, et vous pouvez abandonner l’essai à tout moment. Parlez à votre équipe de traitement pour savoir si un essai clinique est une option viable dans votre cas.

Les perspectives après un diagnostic de CCR dépendent en grande partie du fait que le cancer se soit ou non propagé et de la rapidité à laquelle le traitement est débuté. Il est évident que plus il est pris à temps, plus vous avez des chances de vous rétablir complètement. Si le cancer s’est étendu à d’autres organes, le taux de survie est beaucoup plus faible que s’il est détecté avant de s’être étendu.

Selon l’Institut national du cancer (National Cancer Institute), le taux de survie à cinq ans pour le CCR est de 70 %. Cela signifie que plus des deux tiers des personnes diagnostiquées avec un CCR vivront au moins cinq ans après leur diagnostic (NCI, 2012).

Si le cancer est guéri, il est possible que vous deviez vivre avec des effets de long terme de la maladie, qui peuvent inclure une fonction rénale médiocre. La dialyse chronique peut être exigée ainsi qu’une thérapie médicamenteuse de long terme si une transplantation rénale est effectuée.

Autres articles

Guide pour aider les patients à apprendre à vivre avec le VIH : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diabète de type 1 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer du rein : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Alimentation équilibrée : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maintenez votre position même avec des pieds plats (pes planus) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Détection et dosage des précipitines de l’aspergillose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La pseudo-tumeur cérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Des façons faciles de réduire votre risque d’attraper la grippe

Irene

Test de dépistage de la toxoplasmose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Incontinence urinaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fièvre jaune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene