Perte d'appétit

Perte d’appétit : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Une perte d’appétit est une moindre envie de manger. C’est ce que l’on appelle parfois un mauvais appétit ou un manque d’appétit.

De multiples conditions, de pathologies mentales à certaines conditions physiques, peuvent être à l’origine d’un moindre appétit.

Une perte d’appétit peut également déboucher sur des symptômes connexes, tels qu’une perte de poids ou la malnutrition. Lorsqu’elles ne sont pas traitées, ces conditions peuvent prendre une forme grave. Il est donc important d’identifier les raisons à l’origine d’une perte d’appétit et de les traiter.

Causes

De multiples conditions peuvent entraîner une diminution de l’appétit. Dans la plupart des cas, votre appétit redevient normal une fois la condition initiale traitée.

Bactéries et virus

Dans la plupart des cas, un appétit réduit est imputable à une bactérie ou à une infection virale. Les symptômes se manifestent en même temps que d’autres généralement associés à la grippe, tels que la toux, la fatigue ou des éternuements. La durée de ces maladies étant généralement brève et dans la mesure où il est rare qu’elles excèdent quelques semaines, votre appétit devrait redevenir normal relativement vite.

Causes psychologiques

Une perte d’appétit peut s’expliquer par de multiples causes de nature psychologique. Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), la perte d’appétit n’est pas rare chez les personnes âgées, encore que la raison de celle-ci soit inconnue. (NIH, 2010) L’appétit tend également à diminuer sous l’effet de la tristesse, de la dépression, du chagrin ou de l’anxiété.

Ennui et stress peuvent aussi affecter l’appétit.

Certains troubles alimentaires (comme l’anorexie mentale) peuvent également être à l’origine d’une diminution de l’appétit. Une personne atteinte d’anorexie s’inflige un jeûne extrême ou a recours à d’autres méthodes pour perdre du poids. Les personnes atteintes de cette pathologie ont en général un poids inférieur à leur poids normal et ont une peur extrême de prendre du poids. L’anorexie mentale peut également être cause de malnutrition.

Causes physiques

Les états médicaux suivants peuvent être à l’origine d’une perte d’appétit :

  • une maladie rénale ou hépatique chronique ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • une hépatite ;
  • le VIH ;
  • une démence ;
  • une hypothyroïdie, c’est-à-dire, une activité insuffisante de la thyroïde ;

Il arrive, bien que rarement, qu’un cancer soit à l’origine d’une perte d’appétit, en particulier lorsqu’il est concentré dans le côlon, l’estomac, les ovaires ou le pancréas.

La grossesse peut également être à l’origine d’une perte d’appétit, au moins au cours du premier trimestre.

Traitements médicamenteux

Certains médicaments peuvent, de même que certaines drogues, entraîner une perte d’appétit. Il s’agit notamment de drogues illégales (telles que la cocaïne, l’héroïne et les amphétamines), ainsi que de médicaments délivrés sur ordonnance, comme les antibiotiques, la codéine, la morphine et les traitements chimio-thérapeutiques.

Cas d’urgence

Cas d’urgence

Si vous commencez à perdre du poids rapidement sans raison apparente, consultez votre médecin dans les meilleurs délais.

Il est également important de demander immédiatement une aide médicale lorsqu’une perte d’appétit peut être la conséquence d’une dépression, d’un abus d’alcool ou d’un trouble alimentaire tel que l’anorexie.

Traitement

Le traitement des pertes d’appétit dépend de leur cause. Lorsque l’origine en est une infection bactérienne ou virale, elle ne requiert d’ordinaire pas de traitement, votre appétit revenant en général rapidement une fois l’infection soignée.

Soins à domicile

Si elle est le résultat d’une condition médicale telle qu’un cancer ou une maladie chronique, stimuler votre appétit peut s’avérer difficile. Néanmoins, le fait de prendre des repas avec des membres de votre famille ou des amis, de cuisiner vos aliments préférés ou de manger au restaurant peut encourager à manger. Un peu d’exercice peut également stimuler l’appétit. Vous pouvez également vous efforcer de consommer simplement un repas important par jour et de grignoter des encas légers le reste du temps.

La consommation fréquente de petits repas peut être utile, car ceux-ci sont en général moins difficiles à digérer qu’un gros repas. Afin de veiller à consommer une alimentation suffisamment riche d’un point de vue nutritionnel, le contenu calorique et protéinique des repas doit être important. Essayez également les boissons protéinées.

Il peut être utile de tenir un journal de votre consommation alimentaire et de liquides sur une période comprise entre quelques jours et une semaine. Cela aidera votre médecin à évaluer votre consommation d’apports nutritionnels et à mesurer l’ampleur de votre perte d’appétit.

Soins médicaux

Le médecin s’efforcera, lors du rendez-vous, de dresser un tableau complet de vos symptômes. Il va mesurer votre poids et votre taille et les comparera à la moyenne de la population.

Il vous demandera également vos antécédents médicaux, si vous prenez des médicaments et ce que vous mangez et buvez. Soyez prêt(e) à répondre à des questions concernant :

  • la date à laquelle ont débuté vos symptômes ;
  • le caractère bénin ou grave de ces symptômes ;
  • la quantité de poids perdue ;
  • tout événement déclencheur possible ;
  • d’autres symptômes éventuels.

Il est possible que la conduite de tests soit nécessaire pour déterminer l’origine de votre perte d’appétit. Les tests possibles incluent notamment :

  • une échographie abdominale ;
  • une formule sanguine ;
  • des analyses des fonctions hépatique, thyroïdienne et rénale (pour lesquelles il suffit généralement de prélever un échantillon de sang) ;
  • des radiographies du transit œsogastroduodénal (pour examiner votre œsophage, votre estomac et votre intestin grêle) ;

Dans certain cas, un test de grossesse ou de dépistage du VIH sera pratiqué. Votre urine sera analysée pour dépister d’éventuelles traces de drogue.

Lorsque votre perte d’appétit a entraîné une malnutrition, des nutriments pourront vous être administrés par voie intraveineuse.

Votre médecin pourra vous adresser à un spécialiste de la santé mentale ou à un conseiller en toxicomanie lorsque votre perte d’appétit est la conséquence d’une dépression, d’un trouble alimentaire ou de la consommation de drogue.

Une perte d’appétit causée par des médicaments peut être gérée par une modification de votre dosage ou un changement de prescription. Ne modifiez jamais votre traitement sans avoir préalablement consulté votre médecin.

Résultats

Lorsque votre perte d’appétit est causée par une condition à court terme, il est probable que vous vous rétablirez naturellement sans conséquences à long terme.

Lorsque néanmoins votre perte d’appétit est la conséquence d’une condition médicale, celle-ci risque de s’aggraver si elle n’est pas traitée.

À défaut de traitement, votre perte d’appétit peut s’accompagner de symptômes plus graves, tels que :

  • une exténuation ;
  • une perte de poids ;
  • un rythme cardiaque élevé ;
  • de la fièvre ;
  • une tendance à l’irritabilité ;
  • une sensation de malaise général.

Autres articles

Trouble de l’alimentation chez les nourrissons et les enfants en bas âge

Irene

éviter les douleurs d’épaules en milieu professionnel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Alimentation équilibrée : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Déficit en hormone de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Kaposi : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Premiers soins en cas de piqûre ou de morsure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Transplantation hépatique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le syndrome de choc toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’atrésie tricuspide : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Lyme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

C’est génétique : le diabète de type 2 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements contre la dépression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene