Intoxication alimentaire

Intoxication alimentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Chaque année, des millions de personnes mangent des aliments qui sont contaminés par des bactéries, des virus ou des parasites. Ceci peut entraîner le développement d’une intoxication alimentaire, caractérisée par une sensation de nausée, des vomissements et de la diarrhée. Un Américain sur six développe une intoxication alimentaire chaque année.

Types

Une intoxication alimentaire peut être causée par l’un quelconque des virus suivants :

Norovirus

Le norovirus est un virus contagieux qui est responsable de plus de la moitié des cas d’intoxication alimentaire. Ce virus se propage généralement à cause d’une mauvaise hygiène pendant la préparation d’aliments. Les cuisiniers ou serveurs qui ne se lavent pas les mains avant de toucher la nourriture qu’ils manipulent peuvent contribuer à propager le norovirus.

Botulisme

Le botulisme est une maladie rare (mais grave) causée par des bactéries qui se développent dans de la nourriture qui n’a pas été conservée ou préservée de manière appropriée.

E. Coli

L’Escherichia Coli est un type de bactérie que l’on trouve dans les intestins de tous les êtres humains et les animaux. Certaines formes de ce virus peuvent entraîner le développement de cette maladie lors de l’ingestion d’aliments. Les bactéries peuvent contaminer la viande pendant son traitement. Elles peuvent également s’infiltrer dans la nourriture si celle-ci n’est pas préparée de manière hygiénique.

Salmonella

Les salmonelles sont un type de bactérie qui se trouve dans les intestins des animaux. Elles peuvent vivre dans les produits d’origine animale comme la viande ou les œufs. Si vous cuisez vos aliments suffisamment longtemps ou à une température suffisamment élevée, les salmonelles seront éliminées.

Causes

La contamination se produit le plus souvent lorsque des aliments ou des boissons entrent en contact avec des organismes dans les selles. La nourriture crue est souvent source de maladie car elle ne passe pas par le processus de cuisson, qui permet souvent de tuer la plupart des agents pathogènes qui s’y trouvent.

Comme de nombreux aliments différents sont traités dans les établissements de transformation des aliments d’origine animale, la viande, les œufs et les produits laitiers sont fréquemment contaminés. La plupart des contaminants sont tués lors de la cuisson ou de la pasteurisation de ces produits. Cependant, dans certains cas, il arrive que les bactéries ou les virus survivent.

L’eau peut également être contaminée avec les organismes qui causent des maladies, en particulier dans les pays où le traitement de l’eau n’est pas courant ou n’est pas géré correctement.

Risques

Tout le monde peut subir une intoxication alimentaire. La plupart des gens en font une au moins une fois dans leur vie. Les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli présentent un risque plus important de complications.

Symptômes

Les symptômes varient en fonction de la source de l’infection. Symptômes courants liés à une intoxication alimentaire :

  • douleur abdominale
  • diarrhée
  • vomissement
  • fièvre légère
  • faiblesse
  • nausée
  • maux de tête

Vous devez considérer vos symptômes comme dangereux si :

  • vous ne parvenez pas à absorber et conserver de liquides
  • votre diarrhée dure plus de trois jours
  • vous avez plus de 101,5 degrés F (38,6 degrés C) de fièvre
  • vous avez extrêmement soif et vous avez la bouche sèche
  • vous urinez peu, voire pas du tout
  • vous n’arrivez plus à parler ou à voir

Si l’un quelconque de ces symptômes se manifeste, contactez votre médecin ou un autre prestataire de santé le plus rapidement possible.

Diagnostic et traitement

Diagnostic et traitement

La plupart des cas d’intoxication alimentaire disparaissent en quelques jours. En revanche, une intoxication alimentaire qui cause des symptômes sévères peut nécessiter un traitement médical. Un traitement médical peut également être nécessaire lorsque les symptômes durent longtemps.

Votre médecin pourra diagnostiquer le type d’intoxication alimentaire qui vous concerne en fonction de vos symptômes. Si votre médecin ne parvient pas à établir un diagnostic, une culture de selles pourra permettre d’identifier la cause de l’intoxication.

Souvent, le traitement vise à vous réhydrater lorsque vous avez perdu beaucoup de liquide à cause de la diarrhée ou de vomissements. Ceci est généralement effectué par le biais d’une intraveineuse (IV). Votre médecin pourra vous prescrire des antibiotiques si votre intoxication alimentaire est d’origine bactérienne.

Long terme

La plupart des victimes d’une intoxication alimentaire doivent simplement rester chez eux pendant quelques jours le temps que les symptômes disparaissent. Bien qu’il arrive quelquefois que certaines victimes en bonne santé tombent gravement malades et meurent à la suite de complications d’une intoxication alimentaire, ceci est très rare. Il se peut que les patients qui sont âgés, très jeunes ou qui ont d’autres maladies soient moins susceptibles de survivre à une intoxication alimentaire que les autres personnes. Leurs symptômes peuvent être plus sévères. Les femmes enceintes qui contractent certaines formes d’intoxication alimentaire peuvent risquer de faire une fausse couche, d’accoucher d’un mort-né ou d’un bébé prématuré.

Prévention

La meilleure façon d’empêcher une intoxication alimentaire est de manipuler votre nourriture en prenant toutes les précautions nécessaires et en évitant de manger tout aliment qui vous semble contestable.

Certains aliments sont plus susceptibles de causer une intoxication alimentaire en raison de la manière dont ils sont produits et préparés. Ils incluent :

  • la viande, la volaille, les œufs et les fruits de mer. Ces aliments peuvent contenir des agents infectieux qui sont éliminés lorsqu’ils sont cuits. Si ces aliments sont consommés crus ou ne sont pas cuits correctement, ou si les mains ou les surfaces en contact avec ces aliments ne sont pas propres, alors une intoxication alimentaire est plus susceptible de se développer.
  • Le sushi et les autres produits à base de poisson qui sont servis crus ou qui sont insuffisamment cuits.
  • La charcuterie ou les hot dogs qui ne sont pas réchauffés ou cuits.
  • Le bœuf hâché, qui peut contenir de la viande provenant de plusieurs animaux qui ont été manipulés par de multiples personnes.
  • Le lait et le fromage non pasteurisés, et les jus de fruits non traités.
  • Les fruits et légumes crus ou non lavés.

Prévention

Lavez-vous toujours les mains avant de cuisiner ou de manger. Vérifiez que les aliments que vous vous apprêtez à consommer sont bien emballés hermétiquement. Conservez vos aliments réfrigérés et surgelés/congelés de manière appropriée. Cuisez suffisamment la viande et les œufs. Tout ce qui est en contact avec des produits crus doit être aseptisé avant de l’utiliser pour préparer d’autres aliments. Lavez TOUJOURS les fruits et légumes avant de les servir/consommer.

Tenez-vous au courant des rappels de produits et des poussées actives d’épidémies pouvant entraîner une intoxication alimentaire. Si vous avez acheté des aliments pour lesquels une contamination est signalée, rejez-les immédiatement.

Les personnes risquant de faire une réaction sévère à une intoxication alimentaire (les nourrissons et les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli et les femmes enceintes) doivent éviter de manger des aliments à haut risque, tels que du sushi, de la charcuterie, des fromages à pâte molle, du lait non pasteurisé ou des jus de fruits non traités.

Autres articles

Phénomène de Raynaud : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La pseudo-tumeur cérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Névralgie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement non-invasif des varices : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Irene

Détection et dosage des précipitines de l’aspergillose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Premiers soins en cas de piqûre ou de morsure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du cancer du col utérin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fièvre à tiques du Colorado : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thrombophlébite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Greffe du pancréas : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Principes fondamentaux de la gestion du poids : définition, cause, symptômes, traitement

Irene