choc toxique

Le syndrome de choc toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le syndrome de choc toxique est une maladie rare mais grave provoquée par une infection bactérienne. Cette maladie résulte de toxines produites par la bactérie staphylococcus aureus.

Bien que le syndrome de choc toxique ait été associé à l’utilisation de tampons hygiéniques lors des menstruations chez la femme, cette maladie est susceptible de toucher les hommes, les enfants et les personnes de tous âges. Selon les National Institutes of Health des États-Unis, l’utilisation de tampons hygiéniques ne constitue un facteur de la maladie que dans moins de la moitié des cas. (NIH, 2010)

L’infection se produit généralement lorsque les bactéries pénètrent l’organisme par le biais d’une ouverture dans la peau. Les bactéries peuvent par exemple rentrer par une coupure, une plaie ou une autre blessure. Selon la Mayo Clinic, les spécialistes ne savent pas exactement pourquoi les tampons hygiéniques peuvent provoquer cette maladie. Certains pensent qu’un tampon hygiénique laissé trop longtemps en place attire les bactéries. Une autre piste laisse penser que les fibres du tampon irritent le vagin et créent ainsi une ouverture permettant aux bactéries de s’infiltrer dans le sang. (Mayo Clinic, 2011)

Les facteurs de risque associés à cette maladie comprennent notamment les brûlures fraîches de la peau, les infections de la peau ou les interventions chirurgicales. Les autres facteurs de risque incluent :

  • un accouchement récent
  • l’utilisation d’un diaphragme ou d’une éponge contraceptive pour prévenir la grossesse
  • une plaie ouverte de la peau

Fasciite nécrosante

Une autre affection similaire peut découler de toxines produites par la bactérie du streptocoque du groupe A (SGA). Elle est parfois appelée syndrome de choc toxique streptococcique (SCTS) ou fasciite nécrosante. Elle se produit lorsque des bactéries de ce type sont présentes dans des parties du corps où on ne les y trouve pas habituellement. Il peut être ainsi anormal de trouver ce type de bactéries dans le sang, les muscles ou les poumons.

Les symptômes et traitements liés à ce syndrome sont presque identiques à ceux associés au syndrome de choc toxique. Cependant, le SCTS n’est pas lié à l’utilisation de tampons hygiéniques.

Les personnes présentant un risque accru d’infection par la SGA sont également plus exposées au développement d’un SCTS. Le risque peut être plus important en cas :

  • de diabète
  • d’alcoolisme
  • de varicelle
  • d’intervention chirurgicale antérieure

Symptômes

Les symptômes liés au syndrome de choc toxique peuvent être différents selon les personnes. Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent subitement. Les manifestations communes de cette maladie comprennent :

  • de la fièvre subite
  • de l »hypotension
  • des maux de tête
  • des douleurs musculaires
  • de la confusion
  • des diarrhées
  • des nausées
  • des vomissements
  • des éruptions cutanées
  • des rougeurs au niveau des yeux, dans la bouche et dans la gorge
  • des crises / attaques

Les symptômes du syndrome de choc toxique peuvent être attribués à une autre maladie telle que la grippe. Cependant, en cas de manifestation de ces symptômes après l’utilisation de tampons hygiéniques ou après avoir subi une intervention chirurgicale ou une blessure de la peau, il est impératif de contacter son médecin dans les plus brefs délais.

Diagnostic

Le médecin est en mesure de diagnostiquer un syndrome de choc toxique en se fondant sur un examen physique et les symptômes exprimés. En outre, il peut vérifier la présence de traces de bactéries Staphylococcus ou Streptococcus par le biais d’analyses de sang et d’urine.

Il peut également demander une analyse de sang pour vérifier les fonctions hépatiques et rénales. Un prélèvement de cellules depuis le col de l’utérus, le vagin ou la gorge est également possible. Ces échantillons sont analysés afin de rechercher les bactéries à l’origine du syndrome de choc toxique.

Traitement

Le syndrome de choc toxique constitue une urgence médicale ; beaucoup de personnes atteintes de ce syndrome doivent être hospitalisées. Certaines d’entre elles devront rester en unité de soins intensifs plusieurs jours afin que le personnel médical puisse exercer une surveillance attentive. Le médecin prescrit généralement un médicament antibiotique par voie intraveineuse (IV) qui permettra d’aider à combattre l’infection bactérienne présente dans l’organisme.

Les autres traitements possibles pour un syndrome de choc toxique dépendent de la cause sous-jacente. Par exemple, si un tampon hygiénique ou une éponge contraceptive est à l’origine du choc toxique, le médecin devra extraire ce corps étranger du corps. Si une plaie ouverte ou une plaie chirurgicale a causé le syndrome de choc toxique, le médecin drainera le pus ou le sang hors de la plaie afin d’aider à minimiser l’infection.

Les autres traitements possibles incluent :

  • des médicaments pour stabiliser la tension sanguine
  • des solutés de perfusion pour éviter toute déshydratation
  • des injections de gammaglobulines pour supprimer l’inflammation et stimuler le système immunitaire du corps

Pronostic

Le syndrome de choc toxique est une maladie mortelle. Selon les National Institutes of Health des États-Unis, elle entraîne le décès dans jusqu’à 50 % des cas. (NIH, 2010)

Dans certains cas, le syndrome de choc toxique peut affecter les organes vitaux du corps. S’il n’est pas traité, les complications possibles liées à cette maladie incluent :

  • une insuffisance hépatique (incapacité du foie à fonctionner normalement)
  • une insuffisance rénale (incapacité des reins à éliminer le liquide et les déchets de l’organisme)
  • une insuffisance cardiaque (incapacité du cœur à pomper le sang vers les organes et les tissus)
  • Un état de choc (diminution du flux sanguin à travers le corps qui affecte les fonctions physiques et mentales)

Les signes d’insuffisance hépatique peuvent inclure :

  • un jaunissement des yeux et des globes oculaires (jaunisse)
  • des douleurs dans le haut de l’abdomen
  • des difficultés de concentration
  • des nausées
  • des vomissements
  • de la confusion
  • de la somnolence

Les signes d’insuffisance rénale peuvent inclure :

  • de la fatigue
  • une faiblesse générale
  • des nausées et des vomissements
  • des crampes musculaires
  • des crises de hoquet
  • des démangeaisons permanentes
  • des douleurs thoraciques
  • des essoufflements
  • de l’hypertension artérielle
  • des troubles du sommeil
  • des gonflements des chevilles, des jambes et des pieds
  • des difficultés à la miction

Les signes de l’insuffisance cardiaque peuvent inclure :

  • des palpitations cardiaques
  • des douleurs thoraciques
  • une respiration sifflante
  • de la toux
  • une perte d’appétit
  • une incapacité à se concentrer
  • de la fatigue
  • une faiblesse générale
  • des essoufflements

Prévention

Un certain nombre de précautions peuvent être prises afin de réduire le risque de développement d’un syndrome de choc toxique. Ces précautions incluent notamment :

  • de changer de tampon hygiénique toutes les 4 à 8 heures
  • de porter une serviette hygiénique ou un tampon hygiénique à faible capacité d’absorption pendant les menstruations
  • de porter une serviette hygiénique les jours de faible flux
  • de se laver les mains fréquemment pour éliminer toute bactérie
  • de veiller à garder les coupures et incisions chirurgicales propres et changer souvent de pansement

Ne jamais porter de tampons hygiéniques en cas d’antécédents de syndrome de choc toxique. Cette maladie est sujette à récidive.

Autres articles

Les traitements de la maladie d’Alzheimer : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diagnostic de la maladie d’Alzheimer : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de l’alimentation chez les nourrissons et les enfants en bas âge

Irene

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Irene

Incontinence urinaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements pour les allergies : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Kaposi : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’entérite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome transfuseur-transfusé (syndrome de transfusion fœto- fœtale)

Irene

Maintenez votre position même avec des pieds plats (pes planus) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cors et durillons : définition, cause, symptômes, traitement

Irene