douleurs d'épaules

Névralgie faciale : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La névralgie faciale est une pathologie chronique douloureuse impliquant le nerf trijumeau, qui transmet les sensations, de douleur et autres, du visage au cerveau. Elle entraîne des douleurs intenses de tout ou partie du visage.

La douleur peut être suscitée par la plus petite stimulation du visage (le fait de se brosser les dents ou de se raser). Elle est décrite comme une sensation de chocs électriques ou de coups de poignard. Il arrive que la névralgie faciale débute par des douleurs légères et de courte durée ; néanmoins, au fil du temps, les crises deviennent plus fréquentes et leur durée augmente. Chez la plupart des personnes atteintes de névralgie faciale, les symptômes apparaissent par cycle. La douleur apparaît et disparaît durant des jours et des semaines, avant de s’apaiser. Dans certains cas, la pathologie devient progressive et la douleur est présente en permanence.

Il n’existe pas de test spécifique d’identification de la névralgie faciale, de sorte que le diagnostic pourra nécessiter du temps. Le traitement dépend de la cause et de la gravité de la pathologie. Il existe des traitements médicamenteux susceptibles de soulager la douleur et de réduire le nombre des crises. Il arrive qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire.

Causes

Dans de nombreux cas, la cause de la névralgie faciale n’est jamais identifiée. Néanmoins, au nombre des causes connues figurent :

  • un vaisseau sanguin enflé ou une tumeur plaçant une pression importante sur le nerf ;
  • une sclérose en plaques, qui dégrade le revêtement protecteur autour des nerfs (gaine de myéline) ;
  • l’âge (le risque de névralgie faciale augmente après 50 ans).

Bien que la névralgie faciale puisse toucher tout le monde, elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes (NINDS).

Symptômes

La douleur liée à la névralgie faciale peut prendre la forme de spasmes aigus semblables à des chocs électriques. La douleur survient généralement d’un côté du visage et peut être déclenchée par un son ou le toucher. La douleur peut ainsi être déclenchée par une chose aussi triviale que :

  • le fait de se brosser les dents ;
  • le rasage ;
  • le maquillage ;
  • un contact avec le visage ;
  • boire ou manger ;
  • le fait de parler ;
  • l’effleurement de la brise sur votre visage ;

Il est possible que vous éprouviez des élancements de douleur d’une durée de quelques secondes à quelques minutes. Une série de crises peut durer plusieurs jours, semaines ou mois, et être suivie de périodes de rémission.

La pathologie progressant, la gravité et la fréquence des crises augmente. Dans certains cas, la douleur ou les maux deviennent permanents.

Diagnostic

Il n’existe pas de test unique de dépistage de la névralgie faciale. Le diagnostic dépendra du type et du site de la douleur ; les facteurs déclencheurs seront également à prendre en compte. Votre médecin commencera par étudier vos antécédents médicaux et procèdera à un examen physique avant d’effectuer d’autres tests pour exclure d’autres pathologies dont les symptômes sont similaires, telles qu’une algie vasculaire de la face ou une névralgie post-herpétique, qui est une pathologie douloureuse affectant les fibres nerveuses et la peau.

Votre médecin procèdera à un examen neurologique qui inclura un toucher de votre visage sur le site de la douleur, ce qui l’aidera à identifier la partie du nerf trijumeau affectée. Le médecin pourra prescrire une imagerie par résonnance magnétique (IRM) de votre tête. Celle-ci permettra de déterminer si une sclérose en plaque est à l’origine de la douleur.

Préparation

Tenez un journal quotidien des symptômes en indiquant leur durée et ce qui les déclenche. Informez votre médecin des remèdes que vous avez testés et n’oubliez pas d’énumérer les médicaments, sur ordonnance et en vente libre, ainsi que les suppléments nutritionnels que vous prenez. Faites-lui également part de vos éventuelles allergies à des médicaments.

Énumérez les maladies et pathologies pour lesquelles vous êtes traité(e), ainsi que les lésions du visage subies, et les chirurgies et procédures faciales dont vous avez fait l’objet.

Traitement

Les médicaments permettent de soulager la douleur et de réduire le nombre des crises. Médicaments couramment prescrits :

  • relaxants musculaires ;
  • antiépileptiques (médicaments bloquant l’inflammation nerveuse) ;
  • antidépresseurs tricycliques.

Même si, dans la plupart des cas, les traitements médicamenteux sont efficaces pour traiter la névralgie faciale, il arrive que les médicaments cessent d’être efficaces et que de graves symptômes réapparaissent. Dans certains cas, la chirurgie peut être une option. Procédures chirurgicales couramment employées pour traiter la névralgie faciale :

Injections de glycérine

Lors de cette chirurgie ambulatoire, votre médecin va insérer une aiguille dans la base de votre crâne, par votre visage. L’aiguille est dirigée vers une petite poche de liquide céphalo-rachidien dans laquelle se trouve la racine du nerf trijumeau. Une fois l’aiguille en place, une petite quantité de glycérine stérile est alors injectée, endommageant le nerf et bloquant la douleur.

Radio-chirurgie stéréotaxique

Lors de cette intervention, l’imagerie informatique est utilisée pour cibler la racine du nerf au moyen de faisceaux de radiations hautement concentrées. Cette procédure est sans douleur et ne requiert en général pas d’anesthésie.

Processus lésionnel thermique par radiofréquence

Cette chirurgie ambulatoire est effectuée sous anesthésie générale et implique l’emploi d’une longue aiguille creuse pour guider un courant électrique jusqu’au nerf trijumeau. Le patient est éveillé pour aider le médecin à identifier précisément le lieu de l’origine de la douleur. Une fois le site de la douleur identifié, l’électrode est chauffée et détruit le nerf.

Radio-chirurgie par scalpel gamma

Cette procédure utilise une approche ciblée de l’administration de radiations permettant de détruire le nerf trijumeau. Ce type d’intervention est de plus en plus répandu du fait de sa précision et de son efficacité, et parce qu’elle est considérée comme plus sûre que d’autres instruments chirurgicaux.

Autres options

Au nombre des autres options chirurgicales figurent la résection du nerf ou le déplacement de vaisseaux sanguins susceptibles d’appuyer sur le nerf. Toute chirurgie implique un risque d’insensibilité temporaire du visage. Il peut arriver que la douleur réapparaisse.

Votre médecin pourra vous informer sur les risques et avantages liés à chaque forme de traitement. Après évaluation de vos symptômes, de vos antécédents médicaux et de vos préférences personnelles, votre médecin vous aidera à décider de l’option de traitement la mieux adaptée.

Pronostic

Lorsque l’origine peut être identifiée, un traitement adéquat permet de remédier à la pathologie ou de la gérer. Dans certains cas, la douleur ne disparaît pas. La névralgie faciale n’est pas mortelle mais peut être débilitante. Lorsque la cause n’a pu être identifiée, la douleur peut être gérée au moyen de médicaments et de techniques complémentaires, comme l’acuponcture, une thérapie nutritionnelle et la méditation. Avant de commencer un traitement alternatif, parlez-en à votre médecin car votre thérapie pourrait interférer avec d’autres médicaments.

Autres articles

Maladie de (von) Willebrand : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperthyroïdie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

éviter les douleurs d’épaules en milieu professionnel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Irene

Complications de l’hypertension : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thrombophlébite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Santé bucco-dentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Respiration rapide superficielle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pontage gastrique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du cancer du col utérin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Artérite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Médicaments contre le rhume : définition, cause, symptômes, traitement

Irene