bucco-dentaire

Santé bucco-dentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Qu’elles soient de lait chez les enfants ou dures pour blâmer, ou qu’elles se fassent belles pour mordre, les dents ont su se tailler une réputation, en particulier si l’on considère que leur fonction principale n’est guère différente de celle d’une vulgaire déchiqueteuse, ou encore d’un simple attendrisseur ou d’un broyeur. Et ne vous y trompez pas, les dents adorent les feux de la rampe. Elles sont prêtes à tout pour éviter toute mauvaise presse, et notamment la plaque dentaire, les caries et la redoutable dévitalisation, pour nous en tenir là.

Mais ici, nous allons faire apparaître les dents, toute la bouche en fait, sous leur vrai jour. Aussi utiles soient-elles, les dents ne sont pas toujours à la hauteur du sourire dont elles prétendent parer les stars ! Commençons par nous pencher sur leur structure et leur fonction.

Bien qu’elles puissent présenter l’apparence de fossiles, les dents sont en fait des structures dynamiques vivantes. L’émail, qui a un peu l’apparence de l’os (la couronne), constitue l’enveloppe extérieure de la dent. Il renferme une cavité interne emplie de dentine, qui est une substance rigide de tissu conjonctif minéralisé. Sous cette couche de dentine, chaque dent recèle des nerfs recouverts d’une gaine pulpeuse. Des canaux au centre de chaque racine dentaire permettent le passage des nerfs. Les dents sont ancrées dans la mâchoire par de robustes ligaments et un matériau justement nommé cément.

Avec leur bord tranchant, les incisives ne sont pas sans rappeler un jeu de couteaux Ginsu bien aiguisés. Leur nom, proche de ciseau , n’est pas une coïncidence. Les canines pointues vous aident à couper, détacher, trancher et… grincer des dents. Les prémolaires et molaires comportent des surfaces larges et peu tranchantes qui écrasent et broient comme un mortier et un pilon.

La mastication est la première étape du processus digestif. Vous éprouveriez des difficultés à avaler par exemple un œuf dur sans l’avoir préalablement mastiqué. Ce qui est moins évident, par contre, c’est que la mastication ne permet pas seulement d’ingérer l’œuf plus facilement ; elle démultiplie également la surface sur laquelle peuvent agir les enzymes digestifs pour transformer les aliments en énergie.

Trois paires de glandes salivaires humidifient les aliments afin de faciliter leur passage par l’œsophage, le tube qui relie le fond de la gorge à l’estomac. Ces glandes contiennent également des enzymes qui commencent à dissoudre l’amidon.

Santé bucco-dentaire et santé générale vont main dans la main

Ces dernières années, l’importance de la santé bucco-dentaire a constamment été revue à la hausse, au fur et à mesure que les chercheurs découvraient les liens étroits entre compromission de la santé bucco-dentaire et des conditions systémiques sous-jacentes. En d’autres termes, une bouche saine peut vous aider à conserver un corps en bonne santé. Des études laissent penser que les pathologies périodontiques (pathologies avancées de la gencive) aggravent le risque cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral (AVC), de problèmes respiratoires et de diabète. Des bactéries peuvent en ouvre contaminer le flux sanguin à partir de la cavité buccale et entraîner des infections mortelles des valvules cardiaques. Votre dentiste peut, pour cette raison, suggérer l’administration d’antibiotiques prophylactiques (à titre préventif) avant toute procédure dentaire susceptible de déloger des bactéries buccales.

Ce qui peut mal tourner

La cavité buccale constitue un milieu idéal pour toutes sortes de bactéries, de virus et de champignons. Certains y sont à leur place et font partie de la flore buccale normale. En faible nombre, ils sont, au pire, inoffensifs, au mieux bénéfiques, et tendent à se neutraliser les uns les autres. Un régime riche en sucre peut néanmoins créer des conditions dans lesquelles s’épanouissent des bactéries productrices d’acide. Cet acide dissout l’émail dentaire et entraîne la formation de cavités, c’est-à-dire, de caries (ce terme provenant du mot latin désignant le processus de pourrissement).

Au niveau de la limite gingivale se développe un substrat collant appelé plaque. Si la plaque n’est pas régulièrement éliminée par brossage et utilisation de soie dentaire, elle s’accumule, durcit et descend le long de la dent, entraînant une inflammation de la gencive et causant une condition du nom de gingivite. L’inflammation progressant, les gencives commencent à s’écarter de la dent, ce qui crée des poches dans lesquelles peut finalement s’accumuler le pus. Il s’agit d’une phase plus avancée de la maladie de la gencive appelée parodontite ( paro- pour les gencives, dont pour les dents et ite pour l’inflammation). Si une parodontite expose le canal radiculaire d’une dent et met à nu la racine nerveuse, une thérapie nécessaire pour sauver la dent peut être nécessaire.

La cavité buccale, et notamment les lèvres et la gorge, peuvent être le site d’abcès ou d’autres infections ou troubles, ou même de cancers. Pratiquement tous les adultes ont ainsi été infectés par le virus de l’herpès de type 1 [HSV-1], qui cause des boutons de fièvre dans la bouche ou sur les lèvres. Ce virus peut être en sommeil mais demeure dans le corps, et peut réapparaître par intermittence et cause des pustules sur les lèvres et à l’intérieur de la cavité buccale.

Hygiène dentaire et gingivale

Une bonne santé bucco-dentaire est avant tout affaire de bon sens. Abstenez-vous de consommer des produits du tabac. Brossez-vous les dents deux fois par jour avec un dentifrice au fluor et nettoyez quotidiennement vos dents à l’aide de soie dentaire. (Le nettoyage à l’aide de soie dentaire est l’activité la plus efficace pour prévenir les caries.) Faites nettoyer vos dents par un professionnel tous les six mois. Suivez un régime riche en fibres, pauvre en graisses et en sucre, comportant abondance de fruits et de légumes. Un tel régime est naturellement riche en vitamine D, qui aide le corps à absorber et à conserver le calcium et le phosphore, deux minéraux présents dans les dents et les os. Limitez votre consommation d’encas et d’aliments sucrés comportant des sucres cachés, tels que le ketchup et la sauce barbecue, les fruits tranchés ou compotes en conserve, les yaourts aux fruits, les sauces pour les pâtes, le thé glacé, les sodas, les boissons sportives, les jus des fruits ou mélanges de jus de fruits, le granola et les barres aux céréales, ainsi que les muffins (y compris ceux qui paraissent sains, par exemple, aux flocons d’avoine et aux raisins).

Autres articles

Comment prévenir la grippe ?

Irene

Infections des glandes salivaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infestations de tiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du cancer du col utérin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Décollement de la rétine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Lyme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La neuropathie diabétique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Persistance du canal artériel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Perte d’appétit : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleur à l’épaule : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Anorexie nerveuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Colite ulcéreuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene