Gastrite

Gastrite/duodénite : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La gastrite est une inflammation de la paroi de l’estomac. La duodénite est une inflammation du duodénum, qui est la partie initiale de l’intestin grêle située juste en dessous de l’estomac. La gastrite et la duodénite ont les mêmes causes et sont traitées de la même façon. Ces deux pathologies peuvent survenir chez les hommes comme chez les femmes et dans toutes les tranches d’âge. Elles peuvent être guéries et n’entraînent généralement pas de complications à long terme.

Types

La gastrite et la duodénite peuvent être aiguës ou chroniques. Les formes aiguës se produisent soudainement et durent peu de temps. Les formes chroniques peuvent progresser lentement et durer plusieurs mois, voire des années.

Causes

La cause de gastrite et de duodénite la plus courante est une bactérie appelée Helicobacter pylori. Lorsqu’un grand nombre de bactéries envahissent l’estomac ou l’intestin grêle, une inflammation se produit.

L’Helicobacter pylori peut se transmettre d’une personne à une autre. Cette bactérie peut également se transmettre par le biais d’eau ou d’aliments contaminés, mais elle est rare aux États-Unis. D’après l’organisme National Digestive Diseases Information Clearinghouse, environ 20 à 50 pour cent des gens aux États-unis peuvent être infectés par l’Helicobacter pylori, et jusqu’à 80 pour cent dans les pays en voie de développement (NDDIC, 2012).

D’autres causes courantes de gastrite et de duodénite incluent l’usage à long terme de certains médicaments, comme l’aspirine, l’ibuprofène ou le naproxène, ou la consommation excessive d’alcool.

Causes moins courantes :

  • la maladie de Crohn (‘inflammation du tube digestif)
  • une maladie auto-immune (lorsque l’organisme crée des anticorps qui attaquent les cellules de la muqueuse de l’estomac) entraînant une gastrite atrophique (destruction de la paroi de l’estomac)
  • le reflux de la bile (remontée de la bile du duodénum à l’estomac)
  • certaines infections virales (comme le virus de l’herpès simplex) combinées à l’affaiblissement du système immunitaire
  • une blessure traumatisante affectant votre estomac ou votre intestin grêle
  • la mise sous respiration artificielle
  • un stress extrême causé par une intervention majeure, un état de choc ou un traumatisme corporel sévère
  • l’ingestion de poisons ou de substances caustiques
  • la consommation excessive d’alcool et de tabac
  • une radiothérapie pour traiter un cancer
  • une chimiothérapie pour traiter un cancer

Gastrite, duodénite et bursite infectieuse

Gastrite, duodénite et bursite infectieuse

Une maladie intestinale inflammatoire est une inflammation chronique de l’ensemble du tube digestif ou d’une partie seulement de celui-ci. La cause exacte n’est pas connue, mais les médecins pensent que ce type de maladie peut être le résultat de troubles immunitaires ou héréditaires. Des exemples de ce type de maladie incluent la colite ulcéreuse (inflammation du côlon et du rectum) et la maladie de Crohn, qui peuvent affecter n’importe quelle partie du tube digestif et souvent se répandre au-delà de la paroi de l’intestin et dans d’autres tissus.

Une étude publiée dans le journal Inflammatory Bowel Diseases indique que les personnes ayant une maladie intestinale inflammatoire présentent un risque nettement plus élevé de développer une gastrite ou une duodénite non causée par la bactérie Helicobacter pylori que les personnes qui n’ont pas une telle maladie (Sonnenberg, et al., 2010).

Symptômes

La gastrite et la duodénite ne produisent pas toujours de signes ou de symptômes. Mais si c’est le cas, voici quelques exemples de symptômes courants :

  • nausées
  • vomissements
  • brûlures ou crampes d’estomac
  • indigestion ou sensation de satiété après avoir commencé à manger ou peu de temps après

Dans certains cas, les selles peuvent sembler noires, et le vomi peut sembler contenir des grains de café, indiquant potentiellement un saignement interne. Si vous présentez l’un quelconque de ces symptômes, contactez votre médecin immédiatement.

Diagnostic

Les médecins peuvent utiliser plusieurs tests pour diagnostiquer une gastrite/duodénite. L’Helicobacter pylori peut être détecté grâce à des analyses de sang, des cultures de selles ou des épreuves respiratoires. Pour une épreuve respiratoire, il vous sera demandé d’ingérer un liquide clair, sans goût, et de respirer dans un sac. Si vous avez une infection à l’helicobacter pylori, un excédent de dioxyde de carbone peut être détecté dans votre souffle.

Votre médecin peut également effectuer une endoscopie de la partie supérieure de votre appareil digestif avec une biopsie. Pendant cette procédure, une petite caméra attachée à un tube souple long et fin, appelé endoscope, est insérée dans la gorge pour passer dans l’estomac ou dans l’intestin grêle en vue de détecter toute inflammation éventuelle. S’il n’est pas possible de détecter visuellement une inflammation, votre médecin pourra effectuer quelques prélèvements de tissus pour faire des tests supplémentaires.

Traitement

Selon la cause de votre pathologie, vos symptômes peuvent disparaître sans traitement. Le type de soins que vous recevez dépendra de la cause et de la sévérité de votre gastrite ou duodénite. Généralement, la gastrite et la duodénite disparaissent sans complication.

Antibiotiques

Les infections par Helicobacter pylori sont traitées avec des antibiotiques. Votre médecin peut prescrire une combinaison de médicaments pour tuer l’infection, et la plupart des patients devront prendre ces antibiotiques pendant deux semaines ou plus.

Réducteurs d’acide

Des bloqueurs d’acide en vente libre (médicaments servant à réduire la quantité d’acide libérée dans le tube digestif), comme la cimétidine (Tagamet), la famotidine (Pepcid) et la ranitidine (Zantac), peuvent être recommandés.

Les inhibiteurs de la pompe à protons (médicaments qui bloquent les cellules produisant de l’acide), comme l’ésoméprazole (Nexium), le lansoprazole (Prevacid) et l’oméprazole (Prilosec), sont également utilisés pour traiter ces pathologies. Votre médecin peut vous recommander de prendre des réducteurs d’acide au dosage équivalent à ceux délivrés sous ordonnance pour que votre acide gastrique n’irrite pas la muqueuse de votre tube digestif.

Antiacides

Votre médecin peut vous suggérer des antiacides, tels que Rolaids(r), du carbonate de calcium (Tums), Alka-Seltzer ou de l’hydroxyde de magnésium (lait de magnésie) pour neutraliser l’acide gastrique et atténuer la douleur. Les antiacides peuvent empêcher votre corps d’absorber d’autres médicaments ; il est donc recommandé de les prendre au moins une heure avant les autres médicaments afin d’éviter cet effet secondaire.

Changements de mode de vie

Évitez de fumer, de boire de l’alcool, de manger épicé, de consommer des boissons acides et de prendre des médicaments (comme l’aspirine) qui sont difficiles à gérer pour l’estomac. Tous ces éléments peuvent faire empirer vos symptômes.

Toute gastrite et/ou duodénite non traitée peut devenir chronique. Ceci peut entraîner des ulcères et des saignements dans l’estomac. Dans de rares cas, l’amincissement de la paroi de l’estomac peut modifier les cellules de cette paroi avec le temps, augmentant ainsi votre risque de développer un cancer de l’estomac.

Assistance

Assistance

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vos symptômes ne disparaissent pas avec le traitement. Contactez votre médecin immédiatement si :

  • vous avez une température de 38 °C ou plus
  • votre vomi ressemble à des résidus de grains de café
  • vos selles sont noires ou d’aspect poisseux
  • vous ressentez des douleurs abdominales sévères

Autres articles

Infestations de tiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ulcère cornéen : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La myasthénie auto-immune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phénomène de Raynaud : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Alimentation équilibrée : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment prévenir la grippe ?

Irene

éviter les douleurs d’épaules en milieu professionnel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le syndrome de choc toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Prostatite chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La pseudo-tumeur cérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diagnostic de la maladie d’Alzheimer : définition, cause, symptômes, traitement

Irene