Thrombophlébite

Thrombophlébite : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La thrombophlébite est une inflammation d’une veine, généralement située dans les jambes, qui gonfle en raison de la présence d’un caillot de sang. Un caillot sanguin est une formation solide de cellules sanguines qui s’agglutinent. Les caillots sanguins sont susceptibles d’interférer avec la circulation sanguine normale du corps. Une thrombophlébite peut se produire dans les veines près de la surface de la peau ou plus profondément à l’intérieur des muscles.

Bien que ce phénomène se produise généralement dans les jambes, il est possible de développer une thrombophlébite dans d’autres parties du corps. Les caillots sanguins peuvent causer des gonflements dans les veines du cou ou des bras, mais cette hypothèse reste rare.

La thrombose veineuse profonde est un phénomène pouvant survenir lorsqu’une personne développe un caillot sanguin dans une veine profonde de l’organisme. Elle constitue l’un des deux types de thrombophlébite. Les thrombophlébites qui affectent les veines à la surface de la peau sont appelées thrombophlébites superficielles.

En cas de thrombophlébite, il est possible de ne constater aucun symptôme important ou semblant grave. Un léger gonflement à la jambe, des rougeurs ou une veine étirée peut entraîner une gêne. Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne faut pas prêter attention à ce trouble. Si elle n’est pas traitée, la thrombose veineuse profonde peut conduire à une embolie pulmonaire, impliquant la présence d’un caillot sanguin dans les poumons. Une embolie pulmonaire peut être mortelle.

Causes

La thrombophlébite est causée par un caillot sanguin. Le manque d’activité physique est une cause majeure de la formation de caillots sanguins. Le fait d’être immobilisé dans un lit pendant une période prolongée peut entraîner la formation d’un caillot. De la même façon, il est possible de développer un caillot en cas de position assise prolongée, par exemple, pendant un voyage en avion ou en voiture. Le fait de se lever, de s’étirer et de bouger les pieds régulièrement au cours d’un long voyage en avion ou en voiture peut contribuer à réduire le risque de formation de caillots sanguins. Les mouvements physiques facilitent la circulation sanguine, laquelle peut empêcher les cellules sanguines de s’agglutiner.

Il est également possible de développer des caillots sanguins si les vaisseaux sanguins ont été endommagés d’une certaine façon. Les traumatismes causés aux membres concernés peuvent causer des dommages à une veine. Il est également possible d’être victime d’un dommage à un vaisseau sanguin à cause d’une piqûre intraveineuse ou d’un cathéter posé lors d’une procédure médicale. Ce type de dommage est toutefois une cause moins répandue de formation de caillots sanguins.

Certaines personnes souffrent de maladies ou de troubles susceptibles de causer des caillots sanguins plus facilement, tels qu’une fracture osseuse, le VIH, ou la maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Elles constituent un terrain favorable à la formation de caillots sanguins.

Une grossesse, l’obésité et l’hormonothérapie (y compris les pilules contraceptives) soumettent également les personnes à un risque d’exposition plus élevé à la formation de caillots sanguins. Dans certains cas, le cancer peut également conduire à une thrombose veineuse profonde.

Symptômes

Les symptômes de la thrombophlébite dépendent en partie du type de thrombophlébite.

Quel qu’en soit le type, les symptômes suivants affectant la zone environnante peuvent se manifester :

  • des douleurs
  • des sensations de chaleur
  • une sensibilité
  • des gonflements
  • des rougeurs

Les thrombophlébites superficielles entraînent parfois un phénomène visible d’engorgement et de coloration rougeâtre de la veine affectée.

La thrombophlébite profonde veineuse est moins visible en surface dans la mesure où la veine affectée est plus éloignée de la surface de la peau. Toutefois, l’ensemble des autres symptômes de la thrombophlébite peuvent se manifester. En outre, les orteils et les doigts au bout des membres affectés peuvent se décolorer et virer au bleu. Les douleurs seront probablement plus intenses si la jambe supporte un poids. Bien que ceci soit rare, de la fièvre et des frissons peuvent se manifester.

Diagnostic

Dans certains cas, le médecin n’aura pas besoin d’effectuer des examens importants pour identifier le problème. L’apparence de la zone affectée et la description des symptômes peut suffire à diagnostiquer le trouble.

Dans le cas contraire, le médecin aura généralement recours à l’une des nombreuses techniques d’imagerie pour visualiser la présence éventuelle d’un caillot. Ces options incluent une échographie, une tomodensitométrie (TDM) et une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Dans d’autres cas de figure, le médecin peut opter pour une phlébographie. Celle-ci implique l’injection d’un produit (qui se révèle lorsqu’il est exposé aux rayons X) à l’intérieur de la veine. Le médecin réalisera ensuite des images radiographiques pour visualiser la présence éventuelle de caillots.

Traitement

En cas de thrombophlébite superficielle, le médecin pourra simplement recommander au patient de remédier au quotidien à sa condition physique. Il fournira à cet effet des instructions qui peuvent notamment impliquer d’appliquer une source de chaleur, de porter des bas de contention, de conserver la jambe en position haute et de prendre des médicaments anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène.

Si la veine affectée par la thrombophlébite superficielle devient définitivement inesthétique ou douloureuse, ou en cas de récidive dans la même veine, le médecin peut opter pour une ablation de la veine. Cette opération est appelée éveinage. Ce type de procédure ne devrait pas affecter la circulation sanguine dans la mesure où il existe de nombreuses veines profondes dans la jambe qui sont en mesure de supporter l’augmentation de flux sanguin à travers elle. Le sang commencera simplement à s’écouler à travers celles-ci.

Dans d’autres cas, tout particulièrement en cas de thrombose veineuse profonde, il peut être nécessaire de prendre des médicaments. Ceux-ci ont été spécialement étudiés pour fluidifier le sang ou pour dissoudre les caillots (thrombolyse). Le médecin peut parfois injecter le médicament directement à l’intérieur de la veine.

Certains patients ne peuvent pas prendre de médicaments fluidifiant le sang, auquel cas le médecin pourra avoir besoin de positionner un filtre permanent dans la veine principale de l’abdomen afin d’empêcher les caillots qui se seront détachés d’atteindre les poumons et d’entraîner une embolie pulmonaire.

Parfois, le médecin peut avoir besoin de retirer le caillot ou d’ouvrir la veine obstruée en faisant appel à une chirurgie de pontage ou à une angioplastie.

Une chirurgie de pontage implique qu’une section de veine saine soit retirée puis reliée à la veine obstruée par le biais de deux petits orifices. Le sang circulera alors à travers cette veine nouvellement reliée, en contournant celle qui est bloquée.

Au cours d’une angioplastie, un tube à ballonnet est inséré à l’intérieur de la veine obstruée. Lorsque le tube a atteint le point de blocage, le ballonnet est gonflé pour dilater la veine. Le tube est ensuite retiré. Le médecin peut parfois insérer un tube constitué de maille métallique (stent) à l’intérieur de la veine pour la garder suffisamment élargie en permanence.

Prévention

Il est recommandé de s’étirer et de marcher régulièrement en cas de long voyage en avion ou en voiture. Ce conseil s’applique également aux personnes qui restent travailler à leur bureau pendant de longues périodes. Rester assis trop longtemps peut entraîner une thrombophlébite.

En cas d’hospitalisation, le médecin devra changer la perfusion intraveineuse (IV) régulièrement. En fonction de l’état de santé du patient et d’autres facteurs, il peut aussi administrer des médicaments ayant pour effet d’aider à prévenir le trouble.

Autres articles

Maladie de (von) Willebrand : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome transfuseur-transfusé (syndrome de transfusion fœto- fœtale)

Irene

Facteurs de risque liés à l’hypertension : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Petite taille : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fièvre jaune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infertilité : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Irene

Principes fondamentaux de la gestion du poids : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Rougissement cutané : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de la personnalité : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Névralgie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test de suppression à la dexaméthasone : définition, cause, symptômes, traitement

Irene