Pontage gastrique

Pontage gastrique : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le pontage gastrique permet de vous aider à perdre du poids lorsque les autres méthodes ont échoué. Il s’agit du type de traitement de l’obésité ou d’aide à la perte de poids le plus courant.

Ce type d’intervention est recommandé pour les patients qui n’ont pas réussi à perdre du poids en utilisant les méthodes plus conventionnelles comme faire un régime et faire de l’exercice et/ou lorsque l’état de santé de la personne présente un danger en raison de l’excès de poids.

Cette opération consiste à rendre votre estomac plus petit pour que vous ne soyez plus en mesure d’ingérer autant de nourriture et que vous ne preniez plus autant de calories. Vous aurez une sensation de satiété plus rapidement et arrêterez de manger plus tôt, ce qui vous permettra de perdre un nombre de kilos significatif.

Le pontage gastrique peut améliorer la qualité de vie et l’apparence des personnes en surpoids ou obèses. Il peut également réduire voire éliminer les problèmes de santé graves qui ont tendance à affecter les personnes en surpoids, y compris :

  • diminution de la libido
  • diabète de type 2
  • problèmes cardiaques et circulatoires
  • apnée du sommeil (interruption anormale de la respiration pendant le sommeil)
  • hypertension
  • taux de cholestérol élevé
  • symptômes sévères du reflux gastro-oesophagien (remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage)
  • accident vasculaire cérébral

Il se peut que vous deviez respecter certaines exigences sur le plan médical et sur celui du mode de vie pour pouvoir effectuer un pontage gastrique. Pour déterminer cela, votre médecin effectuera un examen complet de votre condition physique. Vous devrez également vous engager à vivre plus sainement et à faire les bons choix alimentaires. Généralement, les personnes extrêmement obèses (indice de masse corporelle (IMC) de 40 ou plus), les personnes obèses (IMC de 35 à 39,9) et les personnes ayant des problèmes de santé graves en liaison avec le surpoids répondent aux critères requis.

Le pontage gastrique peut être effectué de deux manières.

La procédure la plus courante est la laparoscopie. Cette procédure est effectuée par un chirurgien à l’aide de petites incisions dans votre ventre. Un laparoscope (petit appareil tubulaire muni d’une caméra connectée à un écran vidéo) est inséré dans l’une de ces incisions. Le chirurgien utilise des instruments chirurgicaux extrêmement petits qui sont insérés dans les autres incisions afin d’effectuer l’opération tout en regardant l’écran vidéo pour voir l’intérieur de votre ventre. Cette méthode permet de récupérer plus rapidement et laisse des cicatrices plus petites qu’une procédure chirurgicale ouverte, dans le cadre de laquelle la paroi abdominale est ouverte.

Cependant, il se peut que la laparoscopie ne convienne pas aux personnes :

  • ayant déjà subi une opération de l’abdomen (les cicatrices peuvent empêcher l’insertion du laparoscope/des instruments)
  • ayant une maladie grave du cœur ou des poumons (car un monitoring plus contrôlé du cœur et des poumons est nécessaire)
  • pesant plus de 160 kilos (l’insertion du laparoscope et la visualisation de l’intérieur du ventre peuvent être compromises)

Si la laparoscopie n’est pas possible, une intervention chirurgicale traditionnelle ou ouverte sera effectuée. Le chirurgien fera alors une grande incision dans le ventre et accèdera directement à votre estomac et à votre intestin grêle pour effectuer un pontage.

Dans les deux cas, une grande partie de l’estomac et la partie initiale de l’intestin grêle seront contournées à l’aide d’un pontage de sorte que vous ne pourrez ingérer que de petites quantités de nourriture. Il existe plusieurs types de procédures chirurgicales de pontage.

L’une des plus courantes consiste à utiliser des agrafes pour diviser votre estomac en deux parties : une petite partie supérieure, appelée poche, et une partie inférieure, plus grande. La poche est l’endroit où la nourriture que vous avalez sera stockée. Elle est de la taille d’une noix et peut contenir environ 25 à 30 grammes de nourriture.

Pendant les étapes suivantes du pontage gastrique, le chirurgien relie une portion de la deuxième partie de votre intestin grêle, appelée jéjunum, à un petit trou dans la poche. Ceci permet à la nourriture que vous avalez de passer de la poche directement à l’intestin grêle. Ce pontage permet à votre corps de n’accepter qu’une petite quantité d’aliments à la fois et ainsi d’absorber moins de calories.

La procédure prend entre une et quatre heures, selon le type d’intervention effectuée.

Toutes les opérations chirurgicales présentent un risque de complications. Certaines complications peuvent être inhabituelles pour une procédure invasive, tandis que d’autres sont rares. Et certaines complications peuvent être très graves. Dans le cas d’un pontage, ces complications incluent une réaction allergique à l’agent anesthésiant, une perte de sang, une infection et des caillots. Complications spécifiques au pontage gastrique :

  • lésion de l’estomac, des intestins ou d’autres organes
  • écoulement de nourriture par les agrafes après l’intervention (une opération d’urgence doit alors être effectuée)

Avec le temps, d’autres complications graves peuvent survenir, notamment :

  • la rupture de la poche, requérant une opération pour la réparer
  • le rétrécissement de l’ouverture entre la poche de l’estomac et l’intestin grêle, requérant une opération pour y remédier
  • une gastrite (inflammation de la paroi de l’estomac)
  • des vomissements après avoir ingéré une quantité de nourriture supérieure à la capacité de la poche (effet secondaire fréquent de cette procédure)
  • des calculs biliaires et des problèmes au niveau de la vésicule biliaire en raison de la perte de poids rapide
  • des calculs rénaux
  • une hernie (plus fréquente en cas de chirurgie ouverte)
  • des brûlures d’estomac
  • des ulcères de l’estomac

Quelquefois, bien que cela soit rare, cette procédure peut entraîner des carences alimentaires. Risques apparentés à une mauvaise nutrition :

  • anémie en raison du manque de fer ou de vitamine B12
  • carence en calcium, cause possible d’ostéoporose (pathologie se traduisant par un affaiblissement des os, qui se cassent plus facilement)
  • syndrome de dumping (le contenu de l’estomac passe dans l’intestin grêle trop rapidement, entraînant une gêne et une mauvaise assimilation des nutriments)

Le pontage gastrique n’est pas une solution facile pour perdre du poids. Il faut par ailleurs faire de l’exercice régulièrement et avoir un régime alimentaire sain. Il se peut que vous deviez vous faire aider par un nutritionniste pour mettre en place un nouveau régime mieux adapté. La plupart des gens perdent entre 4 et 9 kilos par mois pendant la première année suivant l’intervention. Ce sont les personnes qui font de l’exercice et qui respectent leur nouveau régime alimentaire qui perdent le plus de poids. Cette perte de poids sera de moins en moins importante avec le temps.

La plupart des patients constatent des améliorations significatives après un pontage, notamment les personnes ayant des problèmes de santé liés au surpoids comme le diabète, des problèmes de mobilité et un taux de cholestérol élevé ; de plus, ils courent un risque plus faible de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Autres articles

éviter les douleurs d’épaules en milieu professionnel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La pseudo-tumeur cérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Détection et dosage des précipitines de l’aspergillose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La teigne du cuir chevelu (tinea capitis) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement non-invasif des varices : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Respiration rapide superficielle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Irene

Fièvre jaune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Premiers soins en cas de piqûre ou de morsure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de l’attachement réactif de la petite enfance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infertilité : définition, cause, symptômes, traitement

Irene