Transplantation hépatique

Transplantation hépatique : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Une transplantation hépatique, ou greffe de foie, est une procédure médicale par laquelle votre foie malade ou défaillant est remplacé par le foie d’un donneur.

D’après l’Organ Procurement and Transplantation Network, la majorité des greffes de foie sont pratiquées sur des patients qui ont entre 35 et 64 ans. Depuis 1988, environ 115 000 greffes de foie ont été pratiquées aux États-Unis. Cependant, environ 16 000 personnes aux États-Unis attendent toujours une transplantation hépatique (OPTN, 2012).

D’après l’American Liver Foundation, l’espérance de vie cinq ans après une transplantation hépatique est environ de 75 pour cent. Il arrive que certains patients voient leur maladie du foie réapparaître ; dans ce cas, ils auront à nouveau besoin de traitements ou d’une greffe de foie (ALF, 2011).

Une transplantation hépatique est typiquement la dernière option lorsque les autres traitements et changements de modes de vie n’ont pas réussi à empêcher une insuffisance hépatique.

D’après la Clinique Mayo, l’insuffisance hépatique peut se produire peu à peu, au fur et à mesure des années – ce que l’on appelle une insuffisance hépatique chronique – ou elle peut se déclarer soudainement sur l’espace de quelques semaines, et elle est alors connue sous le nom d’insuffisance hépatique aigüe (Mayo, 2012).

En général, la greffe de foie est nécessaire en raison d’une pathologie appelée cirrhose, qui entraîne une cicatrisation du foie (fibrose) et le rend incapable d’assurer ses fonctions dans l’organisme. La cirrhose peut être causée par une infection par le virus de l’hépatite ou par l’abus d’alcool sur le long terme.

Les autres pathologies pouvant rendre nécessaire une transplantation hépatiques sont par exemple :

  • l’hépatite alcoolique
  • l’atrésie biliaire (les tubes qui transportent la bile du foie vers la vésicule biliaire sont bloqués)
  • l’hépatite B ou C chronique
  • la mucoviscidose
  • les premiers stades du cancer du foie
  • la stéatose hépatique
  • l’hémochromatose (trop de fer dans le sang)
  • la cirrhose biliaire primitive (l’inflammation des voies biliaires bloque le flux de bile et provoque une fibrose)
  • la cholangite sclérosante primitive (les voies biliaires sont enflammées et atteints de fibrose, et enfin détruites)
  • la maladie de Wilson (une maladie héréditaire qui entraîne une concentration trop élevée de cuivre dans l’organisme)

Une greffe de foie est une intervention chirurgicale majeure qui comporte de nombreux risques. Votre médecin passera en revue ces risques pour déterminer avec vous si les avantages de l’intervention compensent ces risques et pour évaluer ce que vous pouvez faire pour réduire les chances de complications.

La préoccupation majeure concernant la transplantation hépatique est la possibilité que votre organisme rejette le foie du donneur. Quand il fonctionne correctement, votre système immunitaire est supposé vous maintenir en bonne santé. Cependant, le système immunitaire attaque parfois le foie du donneur comme s’il était un ennemi. Votre organisme peut rejeter le nouveau foie ou ce nouveau foie peut ne pas réussir à fonctionner avec votre organisme.

Les autres risques liés à la transplantation hépatique incluent :

  • saignements et formation de caillots
  • fragilisation des os
  • cancer ou autre tumeur maligne causés par les médicaments immunodépresseurs
  • complications liées aux voies biliaires
  • diarrhées
  • taux de cholestérol élevé
  • infection
  • pertes de mémoire
  • effets secondaires liés aux médicaments

Suivez les instructions de votre médecin avant et après l’intervention pour minimiser les risques. Essayez toujours de faire des choix de style de vie sains – comme par exemple ne pas fumer et avoir une alimentation saine.

N’oubliez aucune prise de médicaments et abstenez-vous de boire de l’alcool si vous avez des problèmes de foie.

L’attente d’un donneur de foie est sûrement la partie la plus difficile de la préparation à la greffe. Une fois que vous aurez passé tous les examens nécessaires, vous serez placé sur une liste d’attente pour recevoir le foie d’un donneur. Votre temps d’attente dépend de la disponibilité d’un foie approprié, ainsi que de votre :

  • groupe sanguin
  • taille
  • stade de maladie du foie
  • santé globale

Un foie peut provenir d’un donneur récemment décédé. Cependant, dans certains cas, un donneur vivant peut donner une partie de son foie. Le foie à la capacité de se reconstruire, ce qui rend cette procédure possible.

Votre médecin effectuera de nombreuses analyses biologiques et par imagerie ainsi que d’autres examens. Vous pourriez également bénéficier de conseils pour vous aider à gérer vos émotions et vos finances après l’opération. Si vous avez besoin d’un nouveau foie en raison d’abus d’alcool, vous serez probablement suivi pour votre addiction également.

Votre médecin vous donnera des instructions complètes sur la meilleure façon de vous préparer pour votre intervention. Si vous êtes en attente d’un foie pour la greffe, il est préférable d’avoir préparé vos affaires bien en avance, car la convocation peut avoir lieu à tout moment.

Vous serez averti dès qu’un foie de donneur sera disponible. Les foies à transplanter sont transportés jusqu’à l’hôpital dans une solution saline. Les organes peuvent survivre jusqu’à huit heures de cette manière.

Si vous recevez une portion de foie d’un donneur vivant, le morceau de foie sera prélevé au donneur juste avant qu’on vous l’implante.

Quand vous et le foie qui vous a été donné arrivez à l’hôpital, vous serez préparé pour l’intervention. Vous enfilerez une blouse d’hôpital, serez placé sous intraveineuse et on vous fera une anesthésie générale. Pendant l’intervention, vous serez endormi, incapable de ressentir la douleur, et vous vous réveillerez en salle de réveil une fois que votre foie sera en place.

Pendant l’intervention, votre chirurgien pratiquera une incision chirurgicale sur le haut de votre abdomen pour accéder à votre foie. Les vaisseaux sanguins nécessaires et les voies biliaires seront sectionnées et votre foie défaillant retiré. Le foie du donneur sera ensuite connecté à ces vaisseaux et ces conduits et placé dans votre abdomen.

Quand votre chirurgien sera satisfait de la manière dont votre foie est greffé, il fermera la zone opérée par des points de suture. Vous serez bandé et déplacé en service de soins intensifs pour récupérer.

L’intervention complète peut prendre jusqu’à 12 heures.

Vous pouvez compter rester en soins intensifs pendant quelques jours après l’intervention. Pendant ce séjour, vos signes vitaux seront surveillés de près. Votre séjour complet à l’hôpital peut durer jusqu’à deux semaines, selon la manière dont vous récupérez.

Avant de quitter l’hôpital, on vous donnera des instructions sur la manière de prendre soin de vos cicatrices liées à l’opération, sur les restrictions à suivre dans votre vie quotidienne et sur les médicaments que vous devrez prendre. À la suite de cette procédure, on vous demandera de prendre des médicaments qui stoppent vos défenses immunitaires pour le reste de votre vie. Ceux-ci empêcheront votre organisme de rejeter ou d’attaquer votre nouveau foie.

Ces immunodépresseurs vous laissent également sans défense contre les infections et autres problèmes. Assurez-vous de parler à votre médecin des effets secondaires que vous êtes susceptibles de subir à cause de vos médicaments.

L’American Liver Foundation observe que la plupart des patients ayant subi une transplantation hépatique peuvent reprendre une vie normale dans les six mois à un an après leur greffe (ALF, 2011).

Autres articles

Santé bucco-dentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Kaposi : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Circulation extracorporelle par oxygénateur à membrane (CEC) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Céphalées (vasculaires) de Horton ou algie vasculaire de la face : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de la gorge : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Causes et facteurs de risque de l’alcoolisme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du cancer du col utérin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Régime alimentaire pour le diabète gestationnel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastrite/duodénite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM du genou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Épiglottite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements contre la dépression : définition, cause, symptômes, traitement

Irene