Épiglottite

Épiglottite : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’épiglottite et une affection potentiellement mortelle caractérisée par l’inflammation du tissu de l’épiglotte.

L’épiglotte est constituée de cartilage et se situe à la base de la langue. Elle sert de clapet pour empêcher aux aliments de rentrer dans la trachée. Les tissus de l’épiglotte peuvent parfois enfler et bloquer les voies respiratoires. Ceci exige une attention médicale immédiate. Si vous pensez que vous ou votre enfant est atteint d’épiglottite, appelez un médecin ou contactez un service d’urgences immédiatement.

L’épiglottite est rare, mais affecte essentiellement les enfants. Les vaccins aident à protéger votre enfant contre les bactéries (Haemophilus influenzae type b) pour la plupart responsables de ce type d’inflammation des tissus.

Causes

Une infection bactérienne est la cause la plus courante de l’épiglottite. Les bactéries peuvent entrer dans votre organisme par le biais de l’inhalation et infecter votre épiglotte. La souche de bactéries la plus courante à l’origine de cette affection se nomme Haemophilus influenzae type b, que l’on connaît aussi sous le nom de Hib. Vous pouvez contracter le germe du Hib en inhalant, lorsque d’autres personnes qui sont déjà infectées toussent ou éternuent.

Les autres souches bactériennes potentiellement responsables de l’épiglottite incluent le Streptococcus A, B ou C et Streptococcus pneumoniae. Ce sont les mêmes bactéries qui provoquent l’angine streptococcique. Par ailleurs, les virus tels que ceux qui provoquent le zona et la varicelle peuvent également provoquer l’épiglottite. Les champignons, tels que ceux qui provoquent l’érythème fessier ou les mycoses, peuvent également contribuer à l’inflammation de l’épiglotte.

Les autres causes de cette pathologie non provoquées par des bactéries, un virus ou un champignon incluent :

  • le fait de fumer du crack ;
  • le fait de se brûler la gorge en buvant des boissons chaudes ;
  • le fait de se blesser la gorge lors d’un traumatisme.

Risques

Tout le monde peut développer une épiglottite. Toutefois, les facteurs ci-dessous peuvent augmenter votre risque de la développer.

Âge

Les enfants de moins de deux mois sont exposés à un risque plus élevé de développer une épiglottite. La raison étant que ces enfants n’ont pas encore reçu le vaccin Hib. Par ailleurs, les enfants de trois à sept ans qui résident dans des pays où l’on ne propose pas les vaccins (ou bien où les vaccins sont difficiles à obtenir) sont plus susceptibles.

Sexe

Les individus de sexe masculin sont plus susceptibles de développer une épiglottite que les individus de sexe féminin. Les raisons de cela ne sont pas claires.

Environnement

Si vous vivez ou travaillez avec un grand nombre de personnes, vous avez plus de chances de contracter les germes des autres et de développer une infection. De même, les environnements de forte population tels que les écoles ou les garderies peuvent augmenter votre exposition ou celle de votre enfant aux bactéries, aux champignons et aux virus.

Système immunitaire affaibli

Un système immunitaire affaibli peut faire que votre corps a du mal à combattre les microbes. Une fonction immunitaire médiocre facilite le développement de l’épiglottite.

Symptômes

Les signes d’épiglottite sont les mêmes, quelle que soit la cause. Toutefois, les signes peuvent varier entre les enfants et les adultes. Les enfants peuvent développer une épiglottite en quelques heures. Chez les adultes, elle se développe lentement, généralement sur plusieurs jours.

Les symptômes courants chez les enfants incluent :

  • infections des voies respiratoires supérieures ;
  • fièvre avec frissons ;
  • symptômes réduits l’enfant est penché en avant ou lorsqu’il est assis droit ;
  • bave ;
  • gorge irritée et douloureuse ;
  • voix rauque ;
  • agitation ;
  • respiration par la bouche.

Les symptômes courants chez les adultes incluent :

  • troubles respiratoires ;
  • voix enrouée ;
  • respiration difficile, bruyante ;
  • mal de gorge intense ;
  • absence de toux ;
  • incapacité à reprendre sa respiration.

Une fois que les voies aériennes sont bloquées, un adulte ou un enfant peut présenter une décoloration bleuâtre de la peau du fait du manque d’oxygène.

Si elle n’est pas traitée, l’épiglottite peut bloquer complètement les voies respiratoires. Il s’agit d’une pathologie grave qui exige une attention médicale immédiate. Si vous pensez que vous avez une épiglottite, contactez immédiatement votre médecin.

Diagnostic

Étant donné la gravité de cette pathologie, vous risquez d’être examiné dans un environnement d’urgence simplement par observation physique et par la prise d’antécédents médicaux. Dans la plupart des cas, si une épiglottite est suspectée, vous serez hospitalisé. Une fois hospitalisé, l’un quelconque des tests suivants pourra être pratiqué pour étayer le diagnostic :

  • examen de la gorge au moyen d’un tube à fibres optiques ;
  • radiographie de la gorge et des poumons pour examiner la gravité de l’inflammation et de l’infection ;
  • culture de cellules de la gorge et du sang pour déterminer la cause de l’infection.

Traitement

Si votre médecin pense que vous avez une épiglottite, le premier mode de traitement implique généralement le fait de surveiller vos taux d’oxygène au moyen d’un oxymètre. Si vos niveaux d’oxygène dans le sang deviennent trop bas, vous pourrez recevoir de l’oxygène par le biais d’un tube ou d’un masque à oxygène. Votre médecin pourra également fournir l’un ou l’intégralité des traitements suivants :

  • fluides intraveineux pour la nutrition et l’hydratation jusqu’à ce que vous soyez capable d’avaler à nouveau ;
  • antibiotiques pour traiter l’infection bactérienne ;
  • médicaments anti-inflammatoires tels que corticostéroïdes, pour réduire le gonflement de votre gorge ;
  • procédure chirurgicale mineure exigeant l’insertion d’une aiguille dans le tissu de la trachée, également connue sous le nom de trachéotomie (dans les cas très graves) pour permettre un échange d’oxygène et pour prévenir toute insuffisance respiratoire ;

Dans la plupart des cas, si vous consultez immédiatement un médecin, vous vous rétablirez complètement.

Prévention

Vous pouvez aider à réduire le risque d’épiglottite en respectant les recommandations suivantes :

  • Les enfants doivent recevoir trois à quatre doses du vaccin Hib dès l’âge de deux mois. Généralement, les doses sont administrées aux âges de deux, quatre et six mois. Un rappel peut être donné à votre enfant entre l’âge de 12 et 15 mois.
  • Lavez-vous les mains fréquemment ou utilisez un désinfectant à l’alcool pour prévenir la propagation des germes.
  • Évitez de boire dans le verre d’autres personnes et de partager les aliments ou les ustensiles.
  • Maintenez une bonne santé immunitaire grâce à une alimentation saine.
  • Si vous vivez ou travaillez avec une personne qui a été testée positif au Hib, demandez à votre médecin de vous tester pour la bactérie. Un traitement rapide pour réduire votre risque de développer une épiglottite.

Autres articles

Douleur à l’épaule : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de la vessie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Intervention chirurgicale de l’artère carotide : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phénomène de Raynaud : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La guerre des cellules : Maladie du greffon contre l’hôte

Irene

Herpès (simplex) de la lèvre récurrent : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Des façons faciles de réduire votre risque d’attraper la grippe

Irene

Névralgie faciale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diabète de type 1 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La myasthénie auto-immune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Porphyrines – urine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Intoxication alimentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene