Cancer de la gorge

Cancer de la gorge : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le cancer est une catégorie de maladies dans laquelle des cellules anormales se multiplient et se divisent de manière incontrôlable dans le corps. Ces cellules anormales forment des grosseurs à caractère malin, les tumeurs. Le cancer de la gorge désigne les cancers affectant le larynx, les cordes vocales ou d’autres parties de la gorge (notamment les amygdales et l’oropharynx).

Le cancer de la gorge est fréquemment classé en deux catégories : le cancer du pharynx (à savoir, la première partie du tube digestif, qui passe de l’arrière du nez au sommet de la trachée) et le cancer du larynx (organe creux de la phonation) ;

Le cancer de la gorge est relativement rare. Selon l’Institut national américain pour le cancer (National Cancer Institute), on a dénombré en 2012 environ 12 360 nouveaux cas de cancer du larynx seulement et 13 510 nouveaux cas de cancer du larynx (NCI, 2012).

Causes et risques

Causes et risques

Les hommes sont plus susceptibles de développer un cancer de la gorge que les femmes, et cette pathologie est plus courante chez les plus de 50 ans. Certaines habitudes de style de vie augmentent le risque de développer un cancer de la gorge. Il s’agit notamment :

  • de tabagisme.
  • de consommation excessive d’alcool ;
  • d’une carence en vitamine A
  • d’une exposition à l’amiante
  • d’une mauvaise hygiène dentaire

Il existe également un lien entre le cancer de la gorge et certains types d’infection par le virus du papillome humain. Ce virus est sexuellement transmissible. Les centres américains pour le traitement du cancer (Cancer Treatment Centers of America, CTCA) indiquent que le virus du papillome humain est un facteur de risque à la fois pour les cancers du col de l’utérus chez les femmes et pour le cancer de la gorge.

Le cancer de la gorge est également lié à d’autres types de cancers. Certaines personnes qui présentent un cancer de la gorge font également simultanément l’objet d’un diagnostic de cancer de l’œsophage, des poumons, et de la vessie. Les cancers présentent en effet fréquemment les mêmes facteurs de risque, et/ou un cancer qui débute dans une partie du corps se propage dans la durée à tout le corps.

Symptômes

Il peut s’avérer difficile de détecter un cancer de la gorge au stade initial. Les signes et symptômes courants du cancer de la gorge sont notamment les suivants :

  • un changement dans la voix
  • des difficultés pour déglutir ;
  • une perte de poids ;
  • des maux de gorge.
  • une toux persistante (éventuellement avec crachats mélangés de sang)
  • des ganglions lymphatiques enflés au niveau du cou.
  • une respiration sifflante ;
  • une douleur auriculaire
  • un enrouement ;

prenez rendez-vous avec votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes et qu’ils ne s’améliorent pas dans la durée.

Diagnostic

Lors de votre consultation, votre médecin va vous interroger sur vos symptômes et vos antécédents médicaux. Si vous présentez des symptômes tels qu’un mal de gorge, un enrouement, une toux persistante sans amélioration ou explication, il ou elle pourra éventuellement suspecter un cancer de la gorge.

Pour procéder à un dépistage du cancer de la gorge, votre médecin va effectuer une laryngoscopie. Cette procédure fournit au médecin un meilleur aperçu de la gorge. Après vous avoir administré un anesthésique local, votre médecin insère un long tube flexible dans votre gorge avant de l’examiner à l’aide d’un miroir éclairé. Si l’examen fait apparaître des anomalies, votre médecin va prélever un échantillon de tissu sur votre gorge (biopsie) pour analyse et dépistage du cancer.

Stades

Stades

Si votre médecin repère des cellules cancéreuses dans votre gorge, il ou elle va vous prescrire des examens complémentaires afin d’identifier le stade (ou l’étendue) de votre cancer.

  • Stage 0 : La tumeur n’a pas envahi de tissus au-delà de la gorge.
  • Stade I : La tumeur mesure moins de 7 cm et se limite à la gorge.
  • Stade II : La tumeur mesure légèrement plus de 7 cm, mais reste limitée à la gorge.
  • Stade III : La tumeur a grossi et s’est propagée aux tissus et organes proches.
  • Stade IV : La tumeur s’est propagée aux nodules lymphatiques et organes plus éloignés.

Votre médecin peut faire appel à un certain nombre d’examens afin de procéder à une stadification de votre cancer de la gorge. Les examens d’imagerie (tomodensitogramme et IRM par exemple) vont permettre à votre médecin d’examiner de plus près la poitrine, le cou et la tête, ce qui lui fournira une meilleure vision de la progression de la maladie.

Traitement

Il existe diverses solutions de traitement pour le cancer de la gorge. Le type de traitement recommandé par votre médecin va dépendre, entre autres facteurs, de l’étendue de la maladie.

Chirurgie

Si la tumeur présente dans la gorge est de petite taille, votre médecin va procéder à son ablation par une intervention chirurgicale. Cette intervention se pratique en milieu hospitalier sous anesthésie.

Radiothérapie

Après l’ablation de la tumeur, le médecin peut prescrire une radiothérapie. La radiothérapie requiert l’emploi de rayons à haute énergie qui vont détruire les cellules cancéreuses. Elle permet de cibler toutes cellules cancéreuses encore présentes après l’ablation de la tumeur.

Chimiothérapie

Dans le cas de tumeurs plus importantes, ou de tumeurs qui se sont propagées aux ganglions lymphatiques et à d’autres organes ou tissus, votre médecin pourra recommander une radiothérapie, ainsi qu’une chimiothérapie. La chimiothérapie est un médicament qui a pour fonction de tuer et de ralentir la croissance des cellules malignes.

Pronostic

En cas de diagnostic précoce, le cancer de la gorge présente un taux de guérison de 90 pour cent. (NIH, 2012) Même si le cancer a progressé jusqu’aux ganglions lymphatiques du cou, le taux de guérison est compris entre 50 et 60 pour cent (NIH, 2012). L’institut national américain pour le cancer (National Cancer Institute) estime pour 2012 à 3 650 les décès dus à un cancer du larynx et à 2 330 les décès dus à un cancer du pharynx (NCI, 2012).

Le cancer de la gorge peut ne pas guérir si les cellules malignes se sont propagées au-delà du cou et de la tête. Les patients peuvent cependant poursuivre leur traitement afin de ralentir la progression de la maladie.

Certains cancers de la gorge nécessitent le recours à une thérapie de suivi pour rééduquer le patient à la manière d’avaler et de parler. Certaines personnes ayant subi un cancer de la gorge peuvent être confrontées à des complications. Il pourra notamment s’agir de :

  • difficultés pour déglutir ;
  • défiguration du visage ou du cou ;
  • incapacité à parler ;
  • troubles respiratoires ;
  • durcissement cutané autour du cou.

Autres articles

Colite ulcéreuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fièvre jaune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Intoxication alimentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Porphyrines – urine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Céphalées (vasculaires) de Horton ou algie vasculaire de la face : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Éructation : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer du rein : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastrite/duodénite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La guerre des cellules : Maladie du greffon contre l’hôte

Irene

Douleur à l’épaule : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Somnolence : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phénomène de Raynaud : définition, cause, symptômes, traitement

Irene